Son compatriote Nairo Quintana (Movistar), qui a rallié l'arrivée avec ses adversaires directs, a conservé le maillot rose de leader à trois jours de l'arrivée. La fête colombienne, à l'altitude de 1760 mètres, a été complétée par Fabio Duarte, deuxième sur la ligne à une vingtaine de secondes du vainqueur. L'Australien Cadel Evans, lâché à 5 kilomètres du sommet, a été le principal perdant de cette étape de montagne de 171 kilomètres. Le vainqueur du Tour 2011 a perdu sa troisième place, au profit du Français Pierre Rolland. Durant cette journée épargnée par le mauvais temps, les 14 coureurs membres d'une échappée lancée dans la première ascension du jour (Passo San Pellegrino), avec Thomas De Gendt et Tim Wellens, se sont présentés au pied de la montée finale avec 6 min 30 sec d'avance. De Gendt a attaqué sans attendre. Derrière lui, un petit groupe de contre-attaquants s'est formé au fil de l'ascension (Cataldo, Arredondo, Deignan, Duarte, Pellizotti) pour le rejoindre à 6 kilomètres du sommet. Après une succession de démarrages de la part des uns et des autres, Arredondo a fini par se dégager dans les 4 derniers kilomètres. Le porteur du maillot bleu de meilleur grimpeur dans ce Giro a signé sa première victoire d'étape dans un grand tour. De Gendt a termimé à la sixième place, à 1:38 du Colombien de 25 ans, vainqueur du Tour de Langkawi l'an passé. Au classement général provisoire, Quintana compte toujours 1:41 d'avance sur son compatriote Rigoberto Uran. Rolland pointe désormais à la 3e place, à 3:29, alors qu'Evans a rétrogradé à la 9e place, à près de cinq minutes. Vendredi, la 19e étape se dispute de Bassano au sommet du Monte Grappa. Le contre-la-montre de 26,8 kilomètres présente une approche de 7,5 kilomètres avant l'ascension proprement dite (19,3 km à 8 %) pour rejoindre le Monte Grappa, théâtre d'affrontements meurtriers durant la Première guerre mondiale. . (Belga)

Son compatriote Nairo Quintana (Movistar), qui a rallié l'arrivée avec ses adversaires directs, a conservé le maillot rose de leader à trois jours de l'arrivée. La fête colombienne, à l'altitude de 1760 mètres, a été complétée par Fabio Duarte, deuxième sur la ligne à une vingtaine de secondes du vainqueur. L'Australien Cadel Evans, lâché à 5 kilomètres du sommet, a été le principal perdant de cette étape de montagne de 171 kilomètres. Le vainqueur du Tour 2011 a perdu sa troisième place, au profit du Français Pierre Rolland. Durant cette journée épargnée par le mauvais temps, les 14 coureurs membres d'une échappée lancée dans la première ascension du jour (Passo San Pellegrino), avec Thomas De Gendt et Tim Wellens, se sont présentés au pied de la montée finale avec 6 min 30 sec d'avance. De Gendt a attaqué sans attendre. Derrière lui, un petit groupe de contre-attaquants s'est formé au fil de l'ascension (Cataldo, Arredondo, Deignan, Duarte, Pellizotti) pour le rejoindre à 6 kilomètres du sommet. Après une succession de démarrages de la part des uns et des autres, Arredondo a fini par se dégager dans les 4 derniers kilomètres. Le porteur du maillot bleu de meilleur grimpeur dans ce Giro a signé sa première victoire d'étape dans un grand tour. De Gendt a termimé à la sixième place, à 1:38 du Colombien de 25 ans, vainqueur du Tour de Langkawi l'an passé. Au classement général provisoire, Quintana compte toujours 1:41 d'avance sur son compatriote Rigoberto Uran. Rolland pointe désormais à la 3e place, à 3:29, alors qu'Evans a rétrogradé à la 9e place, à près de cinq minutes. Vendredi, la 19e étape se dispute de Bassano au sommet du Monte Grappa. Le contre-la-montre de 26,8 kilomètres présente une approche de 7,5 kilomètres avant l'ascension proprement dite (19,3 km à 8 %) pour rejoindre le Monte Grappa, théâtre d'affrontements meurtriers durant la Première guerre mondiale. . (Belga)