Séisme dans le football belge. Après Dick Advocaat, c'est au tour de Georges Leekens d'être débauché de l'équipe nationale par une nation étrangère. Cette fois, il s'agit du sultanat de Brunei. Hassanal Bolkiah, le Sultan de cet Etat du Sud-est asiatique, l'un des hommes les plus riches du monde, a fait une offre mirobolante à Georges Leekens ainsi qu'à tout le staff de l'équipe nationale après avoir vu le match entre l'Autriche et la Belgique alors qu'il était de passage à Vienne. L'homme s'est dit charmé par le jeu déployé par les Diables Rouges.

Après avoir hésité durant quelques heures, Long couteau a décidé d'accepter l'offre du Sultan. "Une offre pareille, ça n'arrive qu'une fois dans une vie. J'ai l'occasion de mettre ma famille à l'abri du besoin pour au moins un siècle, je ne pouvais pas refuser", a déclaré Georges Leekens peu après l'annonce de son départ.

Le montant et la durée du contrat n'ont pas été communiqués, mais il semblerait que l'offre fasse de Leekens l'un des cinq entraîneurs les mieux payés au monde. Marc Wilmots ainsi que tout le staff de l'équipe nationale accompagneront le sélectionneur à Brunei.

Les réactions ne se sont pas fait attendre. Eden Hazard, en disgrâce aux yeux de Leekens, s'est déclaré "soulagé" tandis que Nacer Chadli, néo-diable sélectionné pour la première fois par Leekens, a déclaré qu'il "songeait mettre un terme à sa carrière internationale".

Brunei a été exclu de la Fifa en 2009 pour ingérence politique. Le pouvoir ayant dissout la fédération existante. Le Sultan désireux de remédier à la situation a décidé de reformer la fédération et de nommer Leekens au poste de sélectionneur. L'objectif étant une qualification pour la Coupe du Monde 2014.

L'Union belge va percevoir des indemnités de départ du coach versé par Brunei. Avec ce pactole, les dirigeants semblent décidés à recruter un grand nom pour succéder à Leekens. Les noms de Louis Van Gaal, qui quittera le Bayern en fin de saison, et de Raymond Domenech ont déjà été avancés dans la presse.

Sportfootmagazine.be

Séisme dans le football belge. Après Dick Advocaat, c'est au tour de Georges Leekens d'être débauché de l'équipe nationale par une nation étrangère. Cette fois, il s'agit du sultanat de Brunei. Hassanal Bolkiah, le Sultan de cet Etat du Sud-est asiatique, l'un des hommes les plus riches du monde, a fait une offre mirobolante à Georges Leekens ainsi qu'à tout le staff de l'équipe nationale après avoir vu le match entre l'Autriche et la Belgique alors qu'il était de passage à Vienne. L'homme s'est dit charmé par le jeu déployé par les Diables Rouges. Après avoir hésité durant quelques heures, Long couteau a décidé d'accepter l'offre du Sultan. "Une offre pareille, ça n'arrive qu'une fois dans une vie. J'ai l'occasion de mettre ma famille à l'abri du besoin pour au moins un siècle, je ne pouvais pas refuser", a déclaré Georges Leekens peu après l'annonce de son départ. Le montant et la durée du contrat n'ont pas été communiqués, mais il semblerait que l'offre fasse de Leekens l'un des cinq entraîneurs les mieux payés au monde. Marc Wilmots ainsi que tout le staff de l'équipe nationale accompagneront le sélectionneur à Brunei. Les réactions ne se sont pas fait attendre. Eden Hazard, en disgrâce aux yeux de Leekens, s'est déclaré "soulagé" tandis que Nacer Chadli, néo-diable sélectionné pour la première fois par Leekens, a déclaré qu'il "songeait mettre un terme à sa carrière internationale". Brunei a été exclu de la Fifa en 2009 pour ingérence politique. Le pouvoir ayant dissout la fédération existante. Le Sultan désireux de remédier à la situation a décidé de reformer la fédération et de nommer Leekens au poste de sélectionneur. L'objectif étant une qualification pour la Coupe du Monde 2014. L'Union belge va percevoir des indemnités de départ du coach versé par Brunei. Avec ce pactole, les dirigeants semblent décidés à recruter un grand nom pour succéder à Leekens. Les noms de Louis Van Gaal, qui quittera le Bayern en fin de saison, et de Raymond Domenech ont déjà été avancés dans la presse. Sportfootmagazine.be