Le sélectionneur fédéral Georges Leekens est jusqu'à présent satisfait de la préparation des Diables Rouges au match Belgique-Turquie de vendredi au stade Roi Baudouin. "On peut pour l'instant parler de préparation parfaite, mais cela ne donne aucune garantie", a déclaré Georges Leekens après l'entraînement des Diables lundi à Woluwé. "On s'est bien entraîné, c'est nécessaire car nous devrons prester à un haut niveau".

"L'objectif est d'augmenter la vitesse d'exécution. Nous avons vu un bon exemple de comment cela devait se faire samedi", a poursuivi Leekens, en faisant référence à la finale de la Ligue des Champions. "Bien sûr, nous ne sommes pas Barcelone. C'est vraiment le football total. Nous sommes les 'petits belges', mais nous devenons de plus en plus grands. Je suis curieux de voir ce que cela va donner contre une équipe aussi forte que la Turquie. Ce sera d'un autre niveau que les matches contre l'Azerbaidjan et l'Autriche".

Leekens dit ne pas encore avoir son équipe en tête. "Je ne déciderai que mercredi ou jeudi. J'ai deux ou trois joueurs pour presque toutes les places, voire six en défense centrale. Beaucoup de joueurs sont en balance".

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Le sélectionneur fédéral Georges Leekens est jusqu'à présent satisfait de la préparation des Diables Rouges au match Belgique-Turquie de vendredi au stade Roi Baudouin. "On peut pour l'instant parler de préparation parfaite, mais cela ne donne aucune garantie", a déclaré Georges Leekens après l'entraînement des Diables lundi à Woluwé. "On s'est bien entraîné, c'est nécessaire car nous devrons prester à un haut niveau". "L'objectif est d'augmenter la vitesse d'exécution. Nous avons vu un bon exemple de comment cela devait se faire samedi", a poursuivi Leekens, en faisant référence à la finale de la Ligue des Champions. "Bien sûr, nous ne sommes pas Barcelone. C'est vraiment le football total. Nous sommes les 'petits belges', mais nous devenons de plus en plus grands. Je suis curieux de voir ce que cela va donner contre une équipe aussi forte que la Turquie. Ce sera d'un autre niveau que les matches contre l'Azerbaidjan et l'Autriche". Leekens dit ne pas encore avoir son équipe en tête. "Je ne déciderai que mercredi ou jeudi. J'ai deux ou trois joueurs pour presque toutes les places, voire six en défense centrale. Beaucoup de joueurs sont en balance". Sportfootmagazine.be, avec Belga