Si Marc Wilmots et ses troupes préparent la Coupe du monde au Brésil, Georges Leekens et ses Tunisiens lorgnent sur les qualifications pour la CAN en septembre. "Nous avons un groupe difficile", a expliqué le Brugeois pour sa 4e expérience avec une équipe nationale. "Avec l'Egypte, le Sénégal et le Botswana ou la Guinée. Il y a du travail. Mais il faut prendre exemple sur la Belgique". Georges Leekens a eu deux fois les Diables Rouges sous sa coupe de 1997 à 1999 et de 2010 à février 2012 cédant la place à Marc Wilmots, une fois l'Algérie en 2003-2004 et à présent la Tunisie. "Mon objectif est le même qu'avec les Diables", a expliqué 'Long Couteau', "changer les mentalités, se professionnaliser. C'est nécessaire si tu veux évoluer. Je suis fier de voir que ce groupe que j'ai eu en mains est à présent à la Coupe du monde. Les mentalités ont changé, c'est ce que je veux faire avec la Tunisie, il faut prendre exemple sur les Diables Rouges. C'est grâce à ce changement, que les résultats ont suivi. Marc (Wilmots) a fait quelque chose de spécial et a été très efficace avec ce groupe. C'est un groupe qui a grandi, qui ne recommet plus les erreurs du passé comme contre l'Autriche (4-4, le 12/10/2010), en Azerbaidjan (1-1, le 02/09/2011 en qualifs pour l'Euro-2012). 90% des joueurs jouent dans des grands clubs, et avec Vincent Kompany, il y a un Kompany en or." "Cela va être très spécial de jouer dans ce stade Roi Baudouin, plein. 50.000 spectateurs. Il y a quatre ans, il y avait 7.000 personnes, dont 5.000 invitations. Nous avions perdu la confiance des supporters", a ajouté 'Mac the Knife'. (Belga)

Si Marc Wilmots et ses troupes préparent la Coupe du monde au Brésil, Georges Leekens et ses Tunisiens lorgnent sur les qualifications pour la CAN en septembre. "Nous avons un groupe difficile", a expliqué le Brugeois pour sa 4e expérience avec une équipe nationale. "Avec l'Egypte, le Sénégal et le Botswana ou la Guinée. Il y a du travail. Mais il faut prendre exemple sur la Belgique". Georges Leekens a eu deux fois les Diables Rouges sous sa coupe de 1997 à 1999 et de 2010 à février 2012 cédant la place à Marc Wilmots, une fois l'Algérie en 2003-2004 et à présent la Tunisie. "Mon objectif est le même qu'avec les Diables", a expliqué 'Long Couteau', "changer les mentalités, se professionnaliser. C'est nécessaire si tu veux évoluer. Je suis fier de voir que ce groupe que j'ai eu en mains est à présent à la Coupe du monde. Les mentalités ont changé, c'est ce que je veux faire avec la Tunisie, il faut prendre exemple sur les Diables Rouges. C'est grâce à ce changement, que les résultats ont suivi. Marc (Wilmots) a fait quelque chose de spécial et a été très efficace avec ce groupe. C'est un groupe qui a grandi, qui ne recommet plus les erreurs du passé comme contre l'Autriche (4-4, le 12/10/2010), en Azerbaidjan (1-1, le 02/09/2011 en qualifs pour l'Euro-2012). 90% des joueurs jouent dans des grands clubs, et avec Vincent Kompany, il y a un Kompany en or." "Cela va être très spécial de jouer dans ce stade Roi Baudouin, plein. 50.000 spectateurs. Il y a quatre ans, il y avait 7.000 personnes, dont 5.000 invitations. Nous avions perdu la confiance des supporters", a ajouté 'Mac the Knife'. (Belga)