Le monde du football est décidément petit, et un événement qui se produit à 10.000 kilomètres peut parfois avoir des conséquences chez nous, alors qu'on ne s'y attend pas du tout. Ainsi, quel rapport y a-t-il entre le fiasco argentin à la Copa America et le Racing Genk ?

C'est simple : si l'Argentine avait remporté "son" tournoi, l'entraîneur Sergio Batista n'aurait pas été limogé, et forcément, la fédération argentine n'aurait pas fait appel à Alejandro Sabella pour le remplacer. Or, Sabella était l'entraîneur d'Al Jazira, le club des Emirats qui, pour combler le vide laissé par le départ de Sabella, a porté son dévolu sur... Franky Vercauteren.

Petites causes, grands effets. Cela dit : Vercauteren n'avait-il pas annoncé qu'il n'y aurait pas de transfert sortant, à Genk, d'ici le 27 août ? Mais cela ne valait sans doute que pour les joueurs...

Daniel Devos, Sport/Foot Magazine

Le monde du football est décidément petit, et un événement qui se produit à 10.000 kilomètres peut parfois avoir des conséquences chez nous, alors qu'on ne s'y attend pas du tout. Ainsi, quel rapport y a-t-il entre le fiasco argentin à la Copa America et le Racing Genk ? C'est simple : si l'Argentine avait remporté "son" tournoi, l'entraîneur Sergio Batista n'aurait pas été limogé, et forcément, la fédération argentine n'aurait pas fait appel à Alejandro Sabella pour le remplacer. Or, Sabella était l'entraîneur d'Al Jazira, le club des Emirats qui, pour combler le vide laissé par le départ de Sabella, a porté son dévolu sur... Franky Vercauteren. Petites causes, grands effets. Cela dit : Vercauteren n'avait-il pas annoncé qu'il n'y aurait pas de transfert sortant, à Genk, d'ici le 27 août ? Mais cela ne valait sans doute que pour les joueurs... Daniel Devos, Sport/Foot Magazine