"J'ai failli tout plaquer. Mais là, je suis bien déterminé à repartir à l'étranger et à y finir ma carrière", a déclaré Vanden Borre dans SudPresse, ce vendredi. "Mon transfert pendant ce mercato était d'ailleurs presque bouclé (ndlr : au Bayer Leverkusen). J'ai envie de tenter une nouvelle fois ma chance à l'étranger. Et, si j'y arrive, je m'accrocherai. Je n'ai plus envie de revenir en Belgique", reconnaît l'ex-Anderlechtois. "J'ai fait le tour de la question et je n'ai plus grand-chose à apprendre ici. En fin de carrière ? Non, même si je ne ferme aucune porte."

Pourtant, à moins que VdB n'opte pour un transfert vers le championnat russe, il devra prendre son mal en patience dans le Limbourg au moins jusqu'à l'été. D'ici là, le back droit a tout intérêt à revenir dans les bonnes grâces de son coach Mario Been. Mais en a-t-il réellement la volonté ? "J'ignore quand je pourrai rejoindre le groupe, mais j'imagine que cela ne s'éternisera pas. Dimanche (à Anderlecht) ce sera sans moi. Ça me gonfle un peu mais je fais avec. Vu que je ne suis pas repris pour le match, je n'ai aucune raison de me rendre au stade."

A 24 ans à peine, l'avenir footballistique d'Anthony Vanden Borre est encore devant lui. Mais il ne doit plus trainer. Il y a quelques mois seulement, on présentait son transfert à Genk comme l'occasion idéale pour le joueur de se relancer. Force est de constater à présent que ce ne sera pas encore pour cette fois-ci...

Sportfootmagazine.be

"J'ai failli tout plaquer. Mais là, je suis bien déterminé à repartir à l'étranger et à y finir ma carrière", a déclaré Vanden Borre dans SudPresse, ce vendredi. "Mon transfert pendant ce mercato était d'ailleurs presque bouclé (ndlr : au Bayer Leverkusen). J'ai envie de tenter une nouvelle fois ma chance à l'étranger. Et, si j'y arrive, je m'accrocherai. Je n'ai plus envie de revenir en Belgique", reconnaît l'ex-Anderlechtois. "J'ai fait le tour de la question et je n'ai plus grand-chose à apprendre ici. En fin de carrière ? Non, même si je ne ferme aucune porte." Pourtant, à moins que VdB n'opte pour un transfert vers le championnat russe, il devra prendre son mal en patience dans le Limbourg au moins jusqu'à l'été. D'ici là, le back droit a tout intérêt à revenir dans les bonnes grâces de son coach Mario Been. Mais en a-t-il réellement la volonté ? "J'ignore quand je pourrai rejoindre le groupe, mais j'imagine que cela ne s'éternisera pas. Dimanche (à Anderlecht) ce sera sans moi. Ça me gonfle un peu mais je fais avec. Vu que je ne suis pas repris pour le match, je n'ai aucune raison de me rendre au stade." A 24 ans à peine, l'avenir footballistique d'Anthony Vanden Borre est encore devant lui. Mais il ne doit plus trainer. Il y a quelques mois seulement, on présentait son transfert à Genk comme l'occasion idéale pour le joueur de se relancer. Force est de constater à présent que ce ne sera pas encore pour cette fois-ci... Sportfootmagazine.be