Le Racing Genk s'est qualifié pour les poules de la Ligue des champions, ce mardi soir. Les Limbourgeois se sont imposés 4-1 à l'issue des tirs aux buts face au Maccabi Haifa en match retour des barrages. Le score affichait 2-1 à l'issue du temps réglementaire et des prolongations (aller: 2-1).

Les tirs au but :

Après le match, c'était bien évidemment la joie dans les rangs des champions de Belgique, assurés de disputer au moins six matches en phase des poules de la C1, dont le tirage au sort aura lieu vendredi.

"C'est incroyable", a déclaré Dirk Degraen, directeur général de Genk. "C'est un sentiment fantastique. Nous devons maintenant veiller à garder les troupes unies et à profiter de ces six matches. Je savais que l'ancien coach Frankie Vercauteren était en tribunes. C'est bien qu'il ait pu profiter de cette qualification, car il en est en partie responsable". "Je suis spécialement heureux", a dit le président de Genk Herbert Houben. "Pas seulement pour notre prestation, mais aussi parce que nous venons de faire un grand pas en avant. C'est une grande étape pour le développement du club et des joueurs". En effet, Genk est assuré de toucher environ 15 millions d'euros, une somme qui sera gérée "judicieusement", selon Houben.

Un match très serré
Kennedy (11e) et Barda (17e) héritaient des meilleures occasions en début de partie, mais ils se heurtaient au portier Davidovitch (Kennedy) ou étaient devancé par un défenseur (Barda).

La première offensive adverse était pour Golasa, sa frappe s'envolait au-dessus de la cage de Köteles (25e). Vossen ajustait mal sa tête (32e), mais l'attaquant limbourgeois profitait ensuite du travail de Kennedy pour ouvrir la marque (35e).

Genk était puni d'un relâchement coupable : Golasa, esseulé à l'entrée du grand rectangle, avait le temps d'ajuster sa frappe pour égaliser (37e).

Genk reprenait l'avantage dans la foulée : Vossen, déséquilibré, permettait à Buffel de frapper et tromper Davidovitch (41e).

Golasa et Dvalishvili donnaient encore des sueurs froides à Köteles dans les arrêts de jeu de la première période.

Aucune équipe ne parvenait à marquer en seconde période, malgré une occasion 5 étoiles pour Ogunjimi, qui perdait son duel avec le gardien adverse (74e). Même scénario à l'issue des prolongations malgré une frappe sur le piquet d'Amasha (104e), les deux équipes devaient se départager aux penaltys.

Laszlo Köteles devenait le héros de Genk en arrêtant deux penaltys adverses, alors que Vossen, Hubert, Töszer et Pudil secouaient les filets et envoyaient Genk en Ligue des champions.

Les Limbourgeois avaient déjà disputé la phase de poules de la Ligue des champions en 2002. Ils avaient alors terminé derniers de leur poule, composée du Real Madrid, de l'AS Rome et de l'AEK Athènes.

Genk est le premier club belge à disputer les poules de la C1 depuis le Standard en 2009 et le premier club belge qualifié via les barrages depuis Anderlecht et le FC Bruges en 2005.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Le Racing Genk s'est qualifié pour les poules de la Ligue des champions, ce mardi soir. Les Limbourgeois se sont imposés 4-1 à l'issue des tirs aux buts face au Maccabi Haifa en match retour des barrages. Le score affichait 2-1 à l'issue du temps réglementaire et des prolongations (aller: 2-1). Les tirs au but : Après le match, c'était bien évidemment la joie dans les rangs des champions de Belgique, assurés de disputer au moins six matches en phase des poules de la C1, dont le tirage au sort aura lieu vendredi. "C'est incroyable", a déclaré Dirk Degraen, directeur général de Genk. "C'est un sentiment fantastique. Nous devons maintenant veiller à garder les troupes unies et à profiter de ces six matches. Je savais que l'ancien coach Frankie Vercauteren était en tribunes. C'est bien qu'il ait pu profiter de cette qualification, car il en est en partie responsable". "Je suis spécialement heureux", a dit le président de Genk Herbert Houben. "Pas seulement pour notre prestation, mais aussi parce que nous venons de faire un grand pas en avant. C'est une grande étape pour le développement du club et des joueurs". En effet, Genk est assuré de toucher environ 15 millions d'euros, une somme qui sera gérée "judicieusement", selon Houben. Un match très serré Kennedy (11e) et Barda (17e) héritaient des meilleures occasions en début de partie, mais ils se heurtaient au portier Davidovitch (Kennedy) ou étaient devancé par un défenseur (Barda). La première offensive adverse était pour Golasa, sa frappe s'envolait au-dessus de la cage de Köteles (25e). Vossen ajustait mal sa tête (32e), mais l'attaquant limbourgeois profitait ensuite du travail de Kennedy pour ouvrir la marque (35e). Genk était puni d'un relâchement coupable : Golasa, esseulé à l'entrée du grand rectangle, avait le temps d'ajuster sa frappe pour égaliser (37e). Genk reprenait l'avantage dans la foulée : Vossen, déséquilibré, permettait à Buffel de frapper et tromper Davidovitch (41e). Golasa et Dvalishvili donnaient encore des sueurs froides à Köteles dans les arrêts de jeu de la première période. Aucune équipe ne parvenait à marquer en seconde période, malgré une occasion 5 étoiles pour Ogunjimi, qui perdait son duel avec le gardien adverse (74e). Même scénario à l'issue des prolongations malgré une frappe sur le piquet d'Amasha (104e), les deux équipes devaient se départager aux penaltys. Laszlo Köteles devenait le héros de Genk en arrêtant deux penaltys adverses, alors que Vossen, Hubert, Töszer et Pudil secouaient les filets et envoyaient Genk en Ligue des champions. Les Limbourgeois avaient déjà disputé la phase de poules de la Ligue des champions en 2002. Ils avaient alors terminé derniers de leur poule, composée du Real Madrid, de l'AS Rome et de l'AEK Athènes. Genk est le premier club belge à disputer les poules de la C1 depuis le Standard en 2009 et le premier club belge qualifié via les barrages depuis Anderlecht et le FC Bruges en 2005. Sportfootmagazine.be, avec Belga