Fernando Torres avait déjà été l'auteur d'un sérieux coup de semonce pour Genk en plaçant son envoi sur le poteau de Köteles dès la 7e minute de jeu. La suite ne fut qu'une succession d'actions de Chelsea, où Romelu Lukaku ne figurait pas sur la feuille de match. Raul Meireles (8e), Torres (10e, puis 27e), et Ivanovic (42e) faisaient déjà 4 à 0 à la pause.

Un scénario qui n'était pas sans rappeler un 6 à 0 encaissé par Genk lors de sa dernière participation à la Ligue des Champions, en septembre 2002 au Real Madrid.

Le Racing de Genk, à la formation remodelée il est vrai par les absences et les blessures, ne battra pas ce triste record. Chelsea rajoutera un seul but, par Kalou à la 72e, en seconde période pour fixer le score final à 5 à 0.

Après la rencontre, l'entraîneur de Genk, Mario Been, ne pouvait que constater les faits : "si tu est déjà mené 2-0 après 10 minutes, tu sais déjà que c'est peine perdue. Il nous manquait trois défenseurs très importants, dont tu avais certainement besoin ici. Nous avons concédé les buts trop facilement, comme des enfants de choeur. Maintenant, le fait est que si nous gagnons samedi contre Mons, nous sommes dans le top 6 et donc dans les play-offs. Mais nous devons aussi composer avec pas mal d'absences importantes."

La soirée n'aura pas été bonne pour Genk car dans l'autre rencontre du groupe, Leverkusen (désormais 2e du groupe avec 6 pts) a battu Valence (3e, 2 pts) 2 buts à 1. Chelsea est en tête avec 7 pts.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Fernando Torres avait déjà été l'auteur d'un sérieux coup de semonce pour Genk en plaçant son envoi sur le poteau de Köteles dès la 7e minute de jeu. La suite ne fut qu'une succession d'actions de Chelsea, où Romelu Lukaku ne figurait pas sur la feuille de match. Raul Meireles (8e), Torres (10e, puis 27e), et Ivanovic (42e) faisaient déjà 4 à 0 à la pause. Un scénario qui n'était pas sans rappeler un 6 à 0 encaissé par Genk lors de sa dernière participation à la Ligue des Champions, en septembre 2002 au Real Madrid. Le Racing de Genk, à la formation remodelée il est vrai par les absences et les blessures, ne battra pas ce triste record. Chelsea rajoutera un seul but, par Kalou à la 72e, en seconde période pour fixer le score final à 5 à 0. Après la rencontre, l'entraîneur de Genk, Mario Been, ne pouvait que constater les faits : "si tu est déjà mené 2-0 après 10 minutes, tu sais déjà que c'est peine perdue. Il nous manquait trois défenseurs très importants, dont tu avais certainement besoin ici. Nous avons concédé les buts trop facilement, comme des enfants de choeur. Maintenant, le fait est que si nous gagnons samedi contre Mons, nous sommes dans le top 6 et donc dans les play-offs. Mais nous devons aussi composer avec pas mal d'absences importantes." La soirée n'aura pas été bonne pour Genk car dans l'autre rencontre du groupe, Leverkusen (désormais 2e du groupe avec 6 pts) a battu Valence (3e, 2 pts) 2 buts à 1. Chelsea est en tête avec 7 pts. Sportfootmagazine.be, avec Belga