Anthony Vanden Borre, 24 ans, avait publiquement manifesté son mécontentement et félicité ses adversaires lors de son remplacement à la 74e minute par Kennedy à Zulte Waregem (1-1) dimanche passé. Ce qui n'a forcément pas plu à l'entraîneur néerlandais de l'équipe Mario Been.

"Ils savent bien que seul compte l'intérêt de l'équipe", commente à ce sujet Been. "Mais Anthony l'a perdu de vue. Son attitude à Waregem (où il a de surcroît commis une erreur de marquage sur le but de Jens Naessens, ndlr), a été la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Il fallait prendre des mesures internes, et cela est maintenant le cas. L'objectif n'est pas de punir, mais de le remettre au plus vite sur le droit chemin. J'espère y arriver grâce à cette sanction. Le Vanden Borre que je veux voir, c'est celui qui a démontré à toute la Belgique ce dont il est capable quand il en a envie", conclut Mario Been.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Anthony Vanden Borre, 24 ans, avait publiquement manifesté son mécontentement et félicité ses adversaires lors de son remplacement à la 74e minute par Kennedy à Zulte Waregem (1-1) dimanche passé. Ce qui n'a forcément pas plu à l'entraîneur néerlandais de l'équipe Mario Been. "Ils savent bien que seul compte l'intérêt de l'équipe", commente à ce sujet Been. "Mais Anthony l'a perdu de vue. Son attitude à Waregem (où il a de surcroît commis une erreur de marquage sur le but de Jens Naessens, ndlr), a été la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Il fallait prendre des mesures internes, et cela est maintenant le cas. L'objectif n'est pas de punir, mais de le remettre au plus vite sur le droit chemin. J'espère y arriver grâce à cette sanction. Le Vanden Borre que je veux voir, c'est celui qui a démontré à toute la Belgique ce dont il est capable quand il en a envie", conclut Mario Been. Sportfootmagazine.be, avec Belga