Après cinq journées de championnat, un seul club totalise encore le maximum des points: Genk. Etonnant? Oui, dans la mesure où les Limbourgeois étaient rentrés singulièrement dans le rang ces dernières années, avec une neuvième place finale en 2008, une huitième la saison suivante et une onzième lors de la défunte compétition. Non, car les Racingmen avaient terminé 2009-10 en force en remportant les play-offs 2 et en arrachant, par là même, leur passe-droit européen.

Les Bleu et Blanc, qui ne baignent plus dans l'opulence, et qui doivent composer avec une baisse des assistances (17.000 personnes en moyenne aujourd'hui pour plus de 20.000 au début de ce millénaire) ont été contraints de miser sur les jeunes au lieu de se tourner vers la main d'oeuvre étrangère. Non sans succès, car ils disposent actuellement du plus bel espoir belge en la personne de Kevin De Bruyne et du meilleur buteur de la Jupiler Pro League avec Jelle Vossen, auteur de dept buts en cinq matches.

Sans compter qu'ils peuvent tabler aussi sur un coach en plein boom: Frankie Vercauteren. Le Bruxellois, qui avait pris le train en marche à la Cristal Arena en cours de campagne passée, savoure aujourd'hui une belle revanche, lui qui avait été cloué au pilori à Anderlecht en son temps. Quatre points d'avance sur le RSCA de son ex-adjoint, Ariel Jacobs et quatre buts inscrits face au Lierse d'un Aimé Anthuenis dont il fut le T2 au Parc Astrid autrefois: que voilà une belle mise au point!

Bruno Govers

Après cinq journées de championnat, un seul club totalise encore le maximum des points: Genk. Etonnant? Oui, dans la mesure où les Limbourgeois étaient rentrés singulièrement dans le rang ces dernières années, avec une neuvième place finale en 2008, une huitième la saison suivante et une onzième lors de la défunte compétition. Non, car les Racingmen avaient terminé 2009-10 en force en remportant les play-offs 2 et en arrachant, par là même, leur passe-droit européen. Les Bleu et Blanc, qui ne baignent plus dans l'opulence, et qui doivent composer avec une baisse des assistances (17.000 personnes en moyenne aujourd'hui pour plus de 20.000 au début de ce millénaire) ont été contraints de miser sur les jeunes au lieu de se tourner vers la main d'oeuvre étrangère. Non sans succès, car ils disposent actuellement du plus bel espoir belge en la personne de Kevin De Bruyne et du meilleur buteur de la Jupiler Pro League avec Jelle Vossen, auteur de dept buts en cinq matches. Sans compter qu'ils peuvent tabler aussi sur un coach en plein boom: Frankie Vercauteren. Le Bruxellois, qui avait pris le train en marche à la Cristal Arena en cours de campagne passée, savoure aujourd'hui une belle revanche, lui qui avait été cloué au pilori à Anderlecht en son temps. Quatre points d'avance sur le RSCA de son ex-adjoint, Ariel Jacobs et quatre buts inscrits face au Lierse d'un Aimé Anthuenis dont il fut le T2 au Parc Astrid autrefois: que voilà une belle mise au point!Bruno Govers