Après les départs de Thibaut Courtois, Chris Mavinga et Eric Matoukou, Genk perd la pièce la plus essentielle de son édifice : son coach Frankie Vercauteren, qui avait repris une équipe à la dérive en décembre 2009 et a accumulé les succès entre-temps (notamment un titre, une Supercoupe et le droit de disputer le dernier tour préliminaire de Ligue des Champions avec le match aller ce mercredi à Haïfa).

Au Standard aussi, la fuite des talents se poursuit : après Axel Witsel à Benfica, Steven Defour et Eliaquim Mangala filent également vers le championnat portugais, à Porto. Et les bruits envoyant Mehdi Carcela à Anzhi (championnat de Russie) se font de plus en plus pressants.

Dans les deux cas, les clubs ont encaissé de nombreux millions. Mais ils n'ont pas encore acheté de joueurs de très haut niveau pour compenser les départs. Ils ont jusqu'à la fin du mois pour réagir.

Mais aussi bien dans le Limbourg qu'à Liège, on semble plutôt disposer à thésauriser. Avec - certainement - des conséquences sur la saison en cours de Genk et du Standard.

Lors des trois premières journées du championnat, on a déjà pu se rendre compte à quel point les absences des stars influaient sur le rendement de ces équipes.

Pierre Danvoye, Sport/Foot Magazine

Après les départs de Thibaut Courtois, Chris Mavinga et Eric Matoukou, Genk perd la pièce la plus essentielle de son édifice : son coach Frankie Vercauteren, qui avait repris une équipe à la dérive en décembre 2009 et a accumulé les succès entre-temps (notamment un titre, une Supercoupe et le droit de disputer le dernier tour préliminaire de Ligue des Champions avec le match aller ce mercredi à Haïfa). Au Standard aussi, la fuite des talents se poursuit : après Axel Witsel à Benfica, Steven Defour et Eliaquim Mangala filent également vers le championnat portugais, à Porto. Et les bruits envoyant Mehdi Carcela à Anzhi (championnat de Russie) se font de plus en plus pressants. Dans les deux cas, les clubs ont encaissé de nombreux millions. Mais ils n'ont pas encore acheté de joueurs de très haut niveau pour compenser les départs. Ils ont jusqu'à la fin du mois pour réagir. Mais aussi bien dans le Limbourg qu'à Liège, on semble plutôt disposer à thésauriser. Avec - certainement - des conséquences sur la saison en cours de Genk et du Standard. Lors des trois premières journées du championnat, on a déjà pu se rendre compte à quel point les absences des stars influaient sur le rendement de ces équipes. Pierre Danvoye, Sport/Foot Magazine