Il se passe parfois des choses bizarres en football. On se souvient qu'il y a de longues années, le Borussia Mönchengladbach devait battre le Borussia Dortmund par 12-0 pour devenir champion d'Allemagne à la différence de buts... et il l'a fait.


On se souvient aussi que l'Espagne devait, un jour, battre Malte par 11 buts d'écart pour se qualifier pour un grand tournoi... et là aussi, elle l'a fait.


Hier, pour atteindre le 8e de finale de la Ligue des Champions, Lyon devait s'imposer par six buts d'écart à Zagreb en espérant que, dans le même temps, le Real Madrid s'impose à Amsterdam. Le miracle a eu lieu : l'OL a gagné 1-7 au Dynamo alors qu'il n'avait encore inscrit que deux buts lors des cinq matches précédents.

Cette véritable correction a d'ailleurs coûté son poste à l'entraîneur croate Krunoslav Jurcic.


On ose espérer que tout s'est passé à la régulière et qu'on explique uniquement le score par la différence de motivation qui animait les deux équipes, entre une formation française hyper-motivée et une formation croate démobilisée.

Toujours est-il que, lorsqu'on estime que Genk a été ridicule à Chelsea et à Valence, que faut-il penser du Dynamo Zagreb qui, 15 jours après s'être pris six buts au Real Madrid, s'en prend sept à domicile contre Lyon.

Villarreal, dans un groupe très relevé il est vrai, quitte la Ligue des Champions avec zéro point. Notre champion de Belgique, au moins, en a engrangé trois. C'est mieux que rien.

Daniel Devos, Sport/Foot Magazine

Il se passe parfois des choses bizarres en football. On se souvient qu'il y a de longues années, le Borussia Mönchengladbach devait battre le Borussia Dortmund par 12-0 pour devenir champion d'Allemagne à la différence de buts... et il l'a fait. On se souvient aussi que l'Espagne devait, un jour, battre Malte par 11 buts d'écart pour se qualifier pour un grand tournoi... et là aussi, elle l'a fait. Hier, pour atteindre le 8e de finale de la Ligue des Champions, Lyon devait s'imposer par six buts d'écart à Zagreb en espérant que, dans le même temps, le Real Madrid s'impose à Amsterdam. Le miracle a eu lieu : l'OL a gagné 1-7 au Dynamo alors qu'il n'avait encore inscrit que deux buts lors des cinq matches précédents. Cette véritable correction a d'ailleurs coûté son poste à l'entraîneur croate Krunoslav Jurcic. On ose espérer que tout s'est passé à la régulière et qu'on explique uniquement le score par la différence de motivation qui animait les deux équipes, entre une formation française hyper-motivée et une formation croate démobilisée. Toujours est-il que, lorsqu'on estime que Genk a été ridicule à Chelsea et à Valence, que faut-il penser du Dynamo Zagreb qui, 15 jours après s'être pris six buts au Real Madrid, s'en prend sept à domicile contre Lyon. Villarreal, dans un groupe très relevé il est vrai, quitte la Ligue des Champions avec zéro point. Notre champion de Belgique, au moins, en a engrangé trois. C'est mieux que rien. Daniel Devos, Sport/Foot Magazine