Les neuf monts des Ardennes flamandes empruntés n'ont pas réussi à créer une réelle sélection. A la sortie d'Ypres, à moins de 25 km du but, le néo-pro suisse Silvan Dillier (BMC), qui l'avait déjà attaqué plus tôt dans la course, tenta de nouveau sa chance. Il fut bientôt accompagné du champion de Belgique Stijn Devolder (Trek) et du Costaricien Andrey Amador (Movistar). Le peloton laissa faire. Malgré les longues lignes droites, le trio creusa progressivement un écart qui atteignit un maximum de 36 secondes à 12 km de l'arrivée. Les équipes de sprinters unirent alors leurs efforts dans le peloton. Une chute élimina sur chute à 8 km de l'arrivée deux candidats à la victoire: Andre Greipel et Tyler Farrar. La jonction survint finalement sous la flamme rouge rendant le sprint inévitable. Degenkolb, 25 ans, décroche déjà son 5e succès de l'année et le 30e et plus beau de sa carrière. (Belga)

Les neuf monts des Ardennes flamandes empruntés n'ont pas réussi à créer une réelle sélection. A la sortie d'Ypres, à moins de 25 km du but, le néo-pro suisse Silvan Dillier (BMC), qui l'avait déjà attaqué plus tôt dans la course, tenta de nouveau sa chance. Il fut bientôt accompagné du champion de Belgique Stijn Devolder (Trek) et du Costaricien Andrey Amador (Movistar). Le peloton laissa faire. Malgré les longues lignes droites, le trio creusa progressivement un écart qui atteignit un maximum de 36 secondes à 12 km de l'arrivée. Les équipes de sprinters unirent alors leurs efforts dans le peloton. Une chute élimina sur chute à 8 km de l'arrivée deux candidats à la victoire: Andre Greipel et Tyler Farrar. La jonction survint finalement sous la flamme rouge rendant le sprint inévitable. Degenkolb, 25 ans, décroche déjà son 5e succès de l'année et le 30e et plus beau de sa carrière. (Belga)