Les lampions de l'Esprit Arena s'étant progressivement éteints, et le tirage au sort des barrages prévu ce jeudi midi à Cracovie ne concernant pas les Diables Rouges, les regards se portent progressivement sur le Super Sunday qui s'annonce.

Anderlecht-Standard d'une part, Bruges-Gand d'autre part, soit à l'exception de Genk les quatre principaux candidats au titre qui s'affrontent. Au Parc Astrid ce seront les retrouvailles de Milan Jovanovic et Dieumerci Mbokani avec leur ancien club.

Au stade Jan Breydel, ce sera un nouveau test d'envergure pour une Gantoise dont beaucoup d'observateurs affirment qu'elle pourrait peut-être surprendre tout son monde cette saison. Le premier test, contre Anderlecht, avait été perdu 0-1. Avec Bruges, c'est l'autre favori pour les écussons que les Buffalos affronteront.

Sur quoi les "spécialistes" se basent-ils pour affirmer que 2012 pourrait être l'année de Gand ? Sur la science de Trond Sollied, qui parvient très rapidement à trouver son équipe et à déterminer le rôle dévolu à chacun dans son système particulier. Sur une défense plus stable, notamment grâce à la paire d'arrières centraux espagnols Melli-Arzo, qui encaisse moins de buts stupides que par le passé. Sur un noyau très large, qui offre à l'entraîneur une double solution à chaque poste et qui permet les rotations.

Sur le fait, aussi, que La Gantoise est la seule équipe, parmi les cinq grands, à ne pas être engagée en Coupe d'Europe. Elle pourra donc se concentrer sur la compétition nationale. Comme l'a fait Genk l'an passé, en quelque sorte.

Daniel Devos, Sport/Foot Magazine

Les lampions de l'Esprit Arena s'étant progressivement éteints, et le tirage au sort des barrages prévu ce jeudi midi à Cracovie ne concernant pas les Diables Rouges, les regards se portent progressivement sur le Super Sunday qui s'annonce. Anderlecht-Standard d'une part, Bruges-Gand d'autre part, soit à l'exception de Genk les quatre principaux candidats au titre qui s'affrontent. Au Parc Astrid ce seront les retrouvailles de Milan Jovanovic et Dieumerci Mbokani avec leur ancien club. Au stade Jan Breydel, ce sera un nouveau test d'envergure pour une Gantoise dont beaucoup d'observateurs affirment qu'elle pourrait peut-être surprendre tout son monde cette saison. Le premier test, contre Anderlecht, avait été perdu 0-1. Avec Bruges, c'est l'autre favori pour les écussons que les Buffalos affronteront. Sur quoi les "spécialistes" se basent-ils pour affirmer que 2012 pourrait être l'année de Gand ? Sur la science de Trond Sollied, qui parvient très rapidement à trouver son équipe et à déterminer le rôle dévolu à chacun dans son système particulier. Sur une défense plus stable, notamment grâce à la paire d'arrières centraux espagnols Melli-Arzo, qui encaisse moins de buts stupides que par le passé. Sur un noyau très large, qui offre à l'entraîneur une double solution à chaque poste et qui permet les rotations. Sur le fait, aussi, que La Gantoise est la seule équipe, parmi les cinq grands, à ne pas être engagée en Coupe d'Europe. Elle pourra donc se concentrer sur la compétition nationale. Comme l'a fait Genk l'an passé, en quelque sorte. Daniel Devos, Sport/Foot Magazine