"Froid, infernal, et terrifiant": la rançon de la gloire à la "Course des durs" (en images)

"Je suis tellement heureuse que ce soit fini", a confié à l'AFP Francesca Chiorando, une jeune femme de 33 ans frigorifiée à l'issue de sa course, mais ravie d'avoir relevé le défi. "Ca ne ressemble à rien d'autre sur cette planète, c'est froid, infernal, terrifiant. Pour être honnête, j'ai envie de pleurer maintenant", concède-t-elle en riant. "Ce matin je voulais m'échapper pour ne pas le faire. Après, au milieu de la course, je pensais 'je peux le faire', et finalement je l'ai fait. Cela vous rend fier, de vous et de ce que vous pouvez accomplir".

Sur les 300 obstacles qui jalonnent le parcours, certains portent des noms éloquents, comme les "pneus de la torture", le "plongeon de la mort", la "piscine du dragon" ou la "Bataille de la Somme".

"Chaque année, nous rendons la course de plus en plus difficile", explique M. Mouse, le fondateur de l'évènement qui rencontre, depuis 1986 et malgré une interruption en 2018, un succès jamais démenti. "C'est comme un pèlerinage. C'est pour ça que les gens reviennent".

Si de nombreuses courses de ce genre existent désormais au Royaume-Uni, la "Tough Guy" se targue d'avoir lancé ce mouvement, et d'être l'épreuve la plus difficile. Sa réputation attire chaque année des concurrents venus de l'étranger. Au total, 27 nations étaient représentées cette année.

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP

"Tough Guy 2019" © AFP