Vendredi dernier, l'euphorie régnait dans le clan des Diables après la victoire face à l'Autriche (0-2). Néanmoins, très vite un nom est revenu en permanence dans le discours des Belges : Azerbaïdjan. En effet, le succès de vendredi dernier serait inutile en cas de contre-performance ce soir face à la modeste équipe caucasienne.


Match test Indépendant depuis 1991, l'Azerbaïdjan n'a rien d'un foudre de guerre. Jamais qualifié pour une compétition internationale majeure, son principal fait d'arme remonte à octobre dernier avec une victoire (1-0) contre le voisin turc. Une victoire qui a donné confiance aux hommes de Berti Vogts, l'entraîneur allemand, qui auparavant dans ces qualifications avaient été battus par l'Allemagne (6-1) et l'Autriche (3-0). Un match test pour notre équipe nationale qui, contrairement à vendredi à Vienne, sera obligée de faire le jeu.

Toujours plus de forfaits Malheureusement, Georges Leekens, notre sélectionneur national, doit faire face à une liste de joueurs forfaits longue comme une journée sans pain : Proto, Fellaini, De Camargo, Deschacht, Vleminckx, Alderweireld, Legear, Ogunjimi, Vermaelen et Lukaku sont blessés tandis que Kompany est suspendu.

Avec Hazard ? Cependant, jamais l'effectif de l'équipe nationale n'a été aussi riche en profondeur et l'équipe alignée ce soir aura tout de même fière allure. Simon Mignolet sera confirmé au goal après sa prestation parfaite face à l'Autriche. Mis à part le remplacement de Kompany par Lombaerts, la défense ne devrait pas connaître de modifications. Ciman et Vertonghen occuperont donc les flancs tandis que Van Buyten sera posté dans l'axe avec Lombaerts. Dans l'entrejeu, Simons et Witsel sont des certitudes. Le troisième poste sera dévolu soit à Defour, comme contre l'Autriche, soit à Hazard qui pourrait apporter une touche de créativité bien nécessaire pour faire sauter le verrou azéri. Les flancs offensifs seront occupés par Dembélé et Chadli, brillants à Vienne, tandis que le poste d'avant-centre demeure incertain. Il semblerait toutefois que De Sutter ait la préséance sur Mirallas et Vossen.

35.000 supporters ! Les Diables vont devoir emballer le match et espérer marquer tôt dans la partie afin d'éviter que leurs adversaires ne prennent confiance. Une chose est certaine, ils seront soutenus par un public nombreux. Lundi soir, 29.000 tickets avaient déjà été vendus et du côté de l'Union Belge, on espère atteindre les 35.000 personnes ce soir. L'engouement est à nouveau présent autour de l'équipe nationale car comme le disait Georges Leekens : "Mes joueurs sont les meilleurs ambassadeurs du pays".

Jules Monnier (stg)


Vendredi dernier, l'euphorie régnait dans le clan des Diables après la victoire face à l'Autriche (0-2). Néanmoins, très vite un nom est revenu en permanence dans le discours des Belges : Azerbaïdjan. En effet, le succès de vendredi dernier serait inutile en cas de contre-performance ce soir face à la modeste équipe caucasienne. Match test Indépendant depuis 1991, l'Azerbaïdjan n'a rien d'un foudre de guerre. Jamais qualifié pour une compétition internationale majeure, son principal fait d'arme remonte à octobre dernier avec une victoire (1-0) contre le voisin turc. Une victoire qui a donné confiance aux hommes de Berti Vogts, l'entraîneur allemand, qui auparavant dans ces qualifications avaient été battus par l'Allemagne (6-1) et l'Autriche (3-0). Un match test pour notre équipe nationale qui, contrairement à vendredi à Vienne, sera obligée de faire le jeu. Toujours plus de forfaits Malheureusement, Georges Leekens, notre sélectionneur national, doit faire face à une liste de joueurs forfaits longue comme une journée sans pain : Proto, Fellaini, De Camargo, Deschacht, Vleminckx, Alderweireld, Legear, Ogunjimi, Vermaelen et Lukaku sont blessés tandis que Kompany est suspendu. Avec Hazard ? Cependant, jamais l'effectif de l'équipe nationale n'a été aussi riche en profondeur et l'équipe alignée ce soir aura tout de même fière allure. Simon Mignolet sera confirmé au goal après sa prestation parfaite face à l'Autriche. Mis à part le remplacement de Kompany par Lombaerts, la défense ne devrait pas connaître de modifications. Ciman et Vertonghen occuperont donc les flancs tandis que Van Buyten sera posté dans l'axe avec Lombaerts. Dans l'entrejeu, Simons et Witsel sont des certitudes. Le troisième poste sera dévolu soit à Defour, comme contre l'Autriche, soit à Hazard qui pourrait apporter une touche de créativité bien nécessaire pour faire sauter le verrou azéri. Les flancs offensifs seront occupés par Dembélé et Chadli, brillants à Vienne, tandis que le poste d'avant-centre demeure incertain. Il semblerait toutefois que De Sutter ait la préséance sur Mirallas et Vossen. 35.000 supporters ! Les Diables vont devoir emballer le match et espérer marquer tôt dans la partie afin d'éviter que leurs adversaires ne prennent confiance. Une chose est certaine, ils seront soutenus par un public nombreux. Lundi soir, 29.000 tickets avaient déjà été vendus et du côté de l'Union Belge, on espère atteindre les 35.000 personnes ce soir. L'engouement est à nouveau présent autour de l'équipe nationale car comme le disait Georges Leekens : "Mes joueurs sont les meilleurs ambassadeurs du pays". Jules Monnier (stg)