Aussi bien à l'aise à droite, qu'à gauche, Ivan Bandalovski vient du CSKA Sofia. C'est dans l'autre club de la capitale bulgare, au Levski Sofia, qu'il a été formé rejoignant à 17 ans le Litex Lovech en 2004. Remarqué par Feyenoord, il prenait ensuite la direction de Rotterdam, en prêt, en 2005, mais ne passait qu'une saison avant un retour à Lovech. Ce fut ensuite un transfert au Lokomotiv Sofia et son entrée en équipe nationale où il compte désormais 12 capes. C'est en 2010 qu'il passait dans les rangs du CSKA Sofia où il disputera 65 rencontres et gagna la Coupe de Bulgarie en 2011. (Belga)

Aussi bien à l'aise à droite, qu'à gauche, Ivan Bandalovski vient du CSKA Sofia. C'est dans l'autre club de la capitale bulgare, au Levski Sofia, qu'il a été formé rejoignant à 17 ans le Litex Lovech en 2004. Remarqué par Feyenoord, il prenait ensuite la direction de Rotterdam, en prêt, en 2005, mais ne passait qu'une saison avant un retour à Lovech. Ce fut ensuite un transfert au Lokomotiv Sofia et son entrée en équipe nationale où il compte désormais 12 capes. C'est en 2010 qu'il passait dans les rangs du CSKA Sofia où il disputera 65 rencontres et gagna la Coupe de Bulgarie en 2011. (Belga)