L'incident s'était produit dimanche passé à Galatasaray (2-1) lors d'un sulfureux derby à la Türk Telekom Arena. L'international portugais (64 sélections, 8 butrs) avait en effet été exclu après avoir reçu un second carton jaune à la 82-ème minute. Raúl Meireles, qui nie avoir craché sur Monsieur Halis Özkahya et l'avoir insulté, écope en outre d'une amende de 8.420 euros. "J'ai beaucoup d'amis gays et je les respecte", se défend Meireles. "Regardez ma coiffure et les vêtements que je porte. Je ne suis pas du genre à avoir des préjugés..." Fenerbahçe est 3-ème de la Super-Ligue turque après 16 journées, à 6 points du leader, Galatasaray. (GERARD JULIEN)

L'incident s'était produit dimanche passé à Galatasaray (2-1) lors d'un sulfureux derby à la Türk Telekom Arena. L'international portugais (64 sélections, 8 butrs) avait en effet été exclu après avoir reçu un second carton jaune à la 82-ème minute. Raúl Meireles, qui nie avoir craché sur Monsieur Halis Özkahya et l'avoir insulté, écope en outre d'une amende de 8.420 euros. "J'ai beaucoup d'amis gays et je les respecte", se défend Meireles. "Regardez ma coiffure et les vêtements que je porte. Je ne suis pas du genre à avoir des préjugés..." Fenerbahçe est 3-ème de la Super-Ligue turque après 16 journées, à 6 points du leader, Galatasaray. (GERARD JULIEN)