Zulte-Waregem, qui avait finalement beaucoup à perdre dans cette finale du championnat, n'a affiché aucune complexe dimanche au Stade Constant Vanden Stock, où il devait impérativement l'emporter pour détrôner Anderlecht. Mais risquait de dégringoler à la 3-ème place et de louper les qualifications de la Champions League en cas de défaite. Anderlecht a certes dominé avant le repos, mais ne se montra réellement dangereux que sur phases arrêtées. En particulier quand la transversale repoussa une tête de Nuytinck à la... 45-ème (+ 2). La plus belle occasion de Zulte-Waregem résulta d'un beau geste technique de Leye qui obligea Proto à sortir en catastrophe devant Hazard (38-ème). L'inévitable Bacca avait entre-temps donné la victoire (1-0) au FC Brugeois contre Genk. Ce qui accentuait encore la pression sur Zulte-Waregem; tandis que la famille rouche découvrait qu'il ne suffisait pas de renvoyer Kawashima en tribune pour moins encaisser (1-3 contre Lokeren à la mi-temps, score final 4-3). Berrier entra au jeu à la reprise, mais c'est son "ami" Leye qui creva l'écran. D'abord en déposant un "caviar" sur la tête de Naessens (0-1, 56-ème), ensuite en déviant hors de portée de Bossut, un coup-franc de Biglia (1-1, 59-ème). Anderlecht revenait de loin, et trembla jusqu'au bout, surtout après l'exclusion de Kouyaté (80-ème). (Belga)

Zulte-Waregem, qui avait finalement beaucoup à perdre dans cette finale du championnat, n'a affiché aucune complexe dimanche au Stade Constant Vanden Stock, où il devait impérativement l'emporter pour détrôner Anderlecht. Mais risquait de dégringoler à la 3-ème place et de louper les qualifications de la Champions League en cas de défaite. Anderlecht a certes dominé avant le repos, mais ne se montra réellement dangereux que sur phases arrêtées. En particulier quand la transversale repoussa une tête de Nuytinck à la... 45-ème (+ 2). La plus belle occasion de Zulte-Waregem résulta d'un beau geste technique de Leye qui obligea Proto à sortir en catastrophe devant Hazard (38-ème). L'inévitable Bacca avait entre-temps donné la victoire (1-0) au FC Brugeois contre Genk. Ce qui accentuait encore la pression sur Zulte-Waregem; tandis que la famille rouche découvrait qu'il ne suffisait pas de renvoyer Kawashima en tribune pour moins encaisser (1-3 contre Lokeren à la mi-temps, score final 4-3). Berrier entra au jeu à la reprise, mais c'est son "ami" Leye qui creva l'écran. D'abord en déposant un "caviar" sur la tête de Naessens (0-1, 56-ème), ensuite en déviant hors de portée de Bossut, un coup-franc de Biglia (1-1, 59-ème). Anderlecht revenait de loin, et trembla jusqu'au bout, surtout après l'exclusion de Kouyaté (80-ème). (Belga)