"Nous avons pu longtemps tenir la distance, et après la première mi-temps, j'ai pensé que le plus gros de la tempête était passé", a confié Craig Levein. "Nous étions toujours dans le coup, mais ce n'était rien à côté de ce qui nous attendait. Mes joueurs ont tout donné et n'avaient plus d'énergie au coup de sifflet final. Cette Belgique-là est très forte, et dispose de joueurs exceptionnels." Si la Belgique occupe la tête du groupe avec la Croatie (10pts), mais avec une meilleure différence de buts, l'Ecosse, elle, ferme la marche avec 2 points. "Donner ma démission n'est pas à l'ordre du jour. Je suis très fier d'être sélectionneur national. Mis à part le match de ce soir, nous méritions d'avoir plus de points que cela. Mes joueurs vont continuer à se donner pour leur pays." Le prochain match de l'Ecosse se déroulera, chez elle, face au Pays de Galles (3 pts), le 22 mars. (VIRGINIE LEFOUR)

"Nous avons pu longtemps tenir la distance, et après la première mi-temps, j'ai pensé que le plus gros de la tempête était passé", a confié Craig Levein. "Nous étions toujours dans le coup, mais ce n'était rien à côté de ce qui nous attendait. Mes joueurs ont tout donné et n'avaient plus d'énergie au coup de sifflet final. Cette Belgique-là est très forte, et dispose de joueurs exceptionnels." Si la Belgique occupe la tête du groupe avec la Croatie (10pts), mais avec une meilleure différence de buts, l'Ecosse, elle, ferme la marche avec 2 points. "Donner ma démission n'est pas à l'ordre du jour. Je suis très fier d'être sélectionneur national. Mis à part le match de ce soir, nous méritions d'avoir plus de points que cela. Mes joueurs vont continuer à se donner pour leur pays." Le prochain match de l'Ecosse se déroulera, chez elle, face au Pays de Galles (3 pts), le 22 mars. (VIRGINIE LEFOUR)