A commencer par celui de mardi au stade Roi Baudouin, toujours face à la Macédoine. La séance de samedi au complexe d'entraînement d'Anderlecht aura duré 1 heure et quart. Vincent Kompany s'est astreint sans problème à tous les exercices. Thomas Vermaelen, qui a pourtant joué vendredi, a aussi couru un peu. "Les 25 premières minutes à Skopje ont été très difficile pour nous, heureusement que les Macédoniens n'ont pas marqué", raconte encore Witsel. "Nous avons pu aussi faire la différence sur notre première vraie occasion. En deuxième mi-temps, le ballon a mieux circulé. Nous sommes en confiance. Je trouve même que nous avons bien joué vendredi." "Pour mardi, nous devons jouer notre jeu", estime le milieu de terrain du Zenit St-Petersbourg. "Soutenus par nos supporters, nous avons les qualités pour décrocher les trois points. C'est ce qu'il faut faire, contre tout le monde, nous ne devons pas regarder à la Croatie." (JKE)

A commencer par celui de mardi au stade Roi Baudouin, toujours face à la Macédoine. La séance de samedi au complexe d'entraînement d'Anderlecht aura duré 1 heure et quart. Vincent Kompany s'est astreint sans problème à tous les exercices. Thomas Vermaelen, qui a pourtant joué vendredi, a aussi couru un peu. "Les 25 premières minutes à Skopje ont été très difficile pour nous, heureusement que les Macédoniens n'ont pas marqué", raconte encore Witsel. "Nous avons pu aussi faire la différence sur notre première vraie occasion. En deuxième mi-temps, le ballon a mieux circulé. Nous sommes en confiance. Je trouve même que nous avons bien joué vendredi." "Pour mardi, nous devons jouer notre jeu", estime le milieu de terrain du Zenit St-Petersbourg. "Soutenus par nos supporters, nous avons les qualités pour décrocher les trois points. C'est ce qu'il faut faire, contre tout le monde, nous ne devons pas regarder à la Croatie." (JKE)