Jean-François Gillet, qui avait rejoint Torino où il ne joue plus, a été suspendu pour 3 ans et 7 mois pour son implication dans le scandale des matches truqués en Italie, la 'Calcioscommesse', par la fédération italienne. Le 16 juillet dernier Jean-François Gillet, 34 ans, 3e gardien dans la hiérarchie chez les Diables Rouges, avait été reconnu coupable de "fraude sportive" et de non dénonciation de celle-ci. C'est lui qui avait écopé de la peine la plus lourde, à une exception près. Les faits remontent à l'époque où Gillet défendait les buts de Bari en Série B et concernent les matches Bari-Trévise (0-1, le 10 mai 2008) et Salernitana-Bari (3-2, que Gillet n'a pas disputé, le 23 mai 2009). Le 'Calcioscommesse' a éclaté en juin 2011. Débouté en appel, Jean-François Gillet a introduit un ultime recours devant le Tribunal national d'arbitrage pour le sport (TNAS) en Italie dont une audience est prévue le 15 novembre. Vingt-six joueurs - dont vingt-trois sont de nationalité italienne (un Belge, un Biélorusse et un Croate) - ont écopé de suspensions allant de deux mois à quatre ans. L'officiel (italien) a lui été suspendu de toute activité liée au football pour quatre ans. (Belga)

Jean-François Gillet, qui avait rejoint Torino où il ne joue plus, a été suspendu pour 3 ans et 7 mois pour son implication dans le scandale des matches truqués en Italie, la 'Calcioscommesse', par la fédération italienne. Le 16 juillet dernier Jean-François Gillet, 34 ans, 3e gardien dans la hiérarchie chez les Diables Rouges, avait été reconnu coupable de "fraude sportive" et de non dénonciation de celle-ci. C'est lui qui avait écopé de la peine la plus lourde, à une exception près. Les faits remontent à l'époque où Gillet défendait les buts de Bari en Série B et concernent les matches Bari-Trévise (0-1, le 10 mai 2008) et Salernitana-Bari (3-2, que Gillet n'a pas disputé, le 23 mai 2009). Le 'Calcioscommesse' a éclaté en juin 2011. Débouté en appel, Jean-François Gillet a introduit un ultime recours devant le Tribunal national d'arbitrage pour le sport (TNAS) en Italie dont une audience est prévue le 15 novembre. Vingt-six joueurs - dont vingt-trois sont de nationalité italienne (un Belge, un Biélorusse et un Croate) - ont écopé de suspensions allant de deux mois à quatre ans. L'officiel (italien) a lui été suspendu de toute activité liée au football pour quatre ans. (Belga)