Le Real de Jose Mourinho, distancé dans le championnat d'Espagne avec 13 points de retard sur le leader après 16 journées, a fait de la dixième C1 son objectif prioritaire. Il faudra se frotter au MU d'Alex Ferguson, finaliste malheureux des éditions 2009 et 2011 et qui a trouvé en Van Persie un buteur régulier et complémentaire à Rooney. L'autre grande confrontation des huitièmes de finale opposera l'AC Milan au FC Barcelone. Le club italien, s'il n'est plus aussi compétitif qu'il y a quelques années, demeure une valeur sûre européenne, avec par exemple son jeune attaquant El Shaarawy, meilleur buteur de Serie A (14 buts). Le Barça, titré en 2009 et 2011 et porté par Messi dans le Championnat d'Espagne qu'il domine largement, reste le grand favori de l'épreuve. Le club catalan a connu un coup dur mercredi avec l'annonce de la rechute de cancer de son entraîneur Tito Vilanova, qui devait être opéré jeudi. A noter aussi l'opposition relevée entre l'Arsenal de Thomas Vermaelen et le Bayern Munich de Daniel Van Buyten, finaliste malheureux de l'édition 2012. Les autres matches sont PSG-Valence, Galatasaray-Schalke 04, Celtic Glasgow-Juventus et Shakhtar Donetsk-Dortmund et FC Porto-Malaga. Les dates des rencontres sont encore à fixer (aller entre les 12/13 et 19/20 février chez le premier club cité; retour entre les 5/6 et 12/13 mars). (FABRICE COFFRINI)

Le Real de Jose Mourinho, distancé dans le championnat d'Espagne avec 13 points de retard sur le leader après 16 journées, a fait de la dixième C1 son objectif prioritaire. Il faudra se frotter au MU d'Alex Ferguson, finaliste malheureux des éditions 2009 et 2011 et qui a trouvé en Van Persie un buteur régulier et complémentaire à Rooney. L'autre grande confrontation des huitièmes de finale opposera l'AC Milan au FC Barcelone. Le club italien, s'il n'est plus aussi compétitif qu'il y a quelques années, demeure une valeur sûre européenne, avec par exemple son jeune attaquant El Shaarawy, meilleur buteur de Serie A (14 buts). Le Barça, titré en 2009 et 2011 et porté par Messi dans le Championnat d'Espagne qu'il domine largement, reste le grand favori de l'épreuve. Le club catalan a connu un coup dur mercredi avec l'annonce de la rechute de cancer de son entraîneur Tito Vilanova, qui devait être opéré jeudi. A noter aussi l'opposition relevée entre l'Arsenal de Thomas Vermaelen et le Bayern Munich de Daniel Van Buyten, finaliste malheureux de l'édition 2012. Les autres matches sont PSG-Valence, Galatasaray-Schalke 04, Celtic Glasgow-Juventus et Shakhtar Donetsk-Dortmund et FC Porto-Malaga. Les dates des rencontres sont encore à fixer (aller entre les 12/13 et 19/20 février chez le premier club cité; retour entre les 5/6 et 12/13 mars). (FABRICE COFFRINI)