Mais le Groupe C dont le Sporting tentera de s'extraire en se classant parmi les deux (ou trois) premiers promet malgré tout des rencontres relativement équililibrés entre les représentants de quatre des plus belles capitales européennes. Anderlecht se mesurera en effet au Benfica Lisbonne (Portugal), au Paris Saint-Germain (France) et à l'Olympiacos Le Pirée (Grèce). Seul Benfica n'est toutefois pas champion dans son pays. Benfica, c'est aussi une des plus belles pages de l'histoire des mauves, qui avaient précisément conquis la Coupe de l'UEFA à Lisbonne (1-1, 1-0 à l'aller) en 1983. Le Paris Saint Germain et Olympiacos sont en revanche les auteurs de pages beaucoup plus noires. Vainqueur 5-1 à domicile en match-aller des 1/8-èmes de finale de la Coupe d'Europe des clubs champions 1974-1975, Anderlecht avait été humilié (3-0) au retour à Patras. Il était qualifié. Mais le Président Constant Vanden Stock n'avait pas apprécié, et ne prolongea d'ailleurs pas le contrat de son entraîneur Urbain Braems en fin de saison. Il avait encore moins apprécié l'élimination en 1/8-ème de finale de la Coupe de L'UEFA contre le PSG (0-0 au Parc des Princes, 1-1 au Parc Astrid) à laquelle ne survécut d'ailleurs que quelques jours l'entraîneur Luka Peruzovic en 1992-1993. (Belga)

Mais le Groupe C dont le Sporting tentera de s'extraire en se classant parmi les deux (ou trois) premiers promet malgré tout des rencontres relativement équililibrés entre les représentants de quatre des plus belles capitales européennes. Anderlecht se mesurera en effet au Benfica Lisbonne (Portugal), au Paris Saint-Germain (France) et à l'Olympiacos Le Pirée (Grèce). Seul Benfica n'est toutefois pas champion dans son pays. Benfica, c'est aussi une des plus belles pages de l'histoire des mauves, qui avaient précisément conquis la Coupe de l'UEFA à Lisbonne (1-1, 1-0 à l'aller) en 1983. Le Paris Saint Germain et Olympiacos sont en revanche les auteurs de pages beaucoup plus noires. Vainqueur 5-1 à domicile en match-aller des 1/8-èmes de finale de la Coupe d'Europe des clubs champions 1974-1975, Anderlecht avait été humilié (3-0) au retour à Patras. Il était qualifié. Mais le Président Constant Vanden Stock n'avait pas apprécié, et ne prolongea d'ailleurs pas le contrat de son entraîneur Urbain Braems en fin de saison. Il avait encore moins apprécié l'élimination en 1/8-ème de finale de la Coupe de L'UEFA contre le PSG (0-0 au Parc des Princes, 1-1 au Parc Astrid) à laquelle ne survécut d'ailleurs que quelques jours l'entraîneur Luka Peruzovic en 1992-1993. (Belga)