Pierre Locht, teammanager du Standard venu assister Van Damme, a insisté sur le fait que le capitaine des Rouches n'avait pas volontairement tacklé Azevedo pour obtenir sa 10e carte jaune, avant de comparer la faute de Van Damme à celle de Sacha Iakovenko (Anderlecht) sur Stijn De Smet face à Waasland-Beveren il y a quelques semaines. "Le Standard estime que les deux phases sont très similaires, avec un joueur qui peut encore jouer le ballon mais arrive une fraction de seconde trop tard", a argumenté Pierre Locht. "Dans le cas de Iakovenko, la Commission des litiges a estimé, notamment sur base de son casier irréprochable, qu'il devait recevoir une sanction d'un match effectif et deux avec sursis. Jelle comparait ici pour la première fois en dix ans de carrière et il n'a été exclu qu'une fois avant samedi. Il a disputé 196 matches sans être exclu. Ce sont des statistiques exceptionnelles." "Et comme les images prouvent que Jelle pouvait encore jouer le ballon, nous demandons que la sanction soit ramenée de trois à deux matches, tous avec sursis", a poursuivi Pierre Locht, ajoutant que "si la Commission estime que Jelle Van Damme doit être suspendu, ce soit pour une journée effective et une avec sursis." (COR 690)

Pierre Locht, teammanager du Standard venu assister Van Damme, a insisté sur le fait que le capitaine des Rouches n'avait pas volontairement tacklé Azevedo pour obtenir sa 10e carte jaune, avant de comparer la faute de Van Damme à celle de Sacha Iakovenko (Anderlecht) sur Stijn De Smet face à Waasland-Beveren il y a quelques semaines. "Le Standard estime que les deux phases sont très similaires, avec un joueur qui peut encore jouer le ballon mais arrive une fraction de seconde trop tard", a argumenté Pierre Locht. "Dans le cas de Iakovenko, la Commission des litiges a estimé, notamment sur base de son casier irréprochable, qu'il devait recevoir une sanction d'un match effectif et deux avec sursis. Jelle comparait ici pour la première fois en dix ans de carrière et il n'a été exclu qu'une fois avant samedi. Il a disputé 196 matches sans être exclu. Ce sont des statistiques exceptionnelles." "Et comme les images prouvent que Jelle pouvait encore jouer le ballon, nous demandons que la sanction soit ramenée de trois à deux matches, tous avec sursis", a poursuivi Pierre Locht, ajoutant que "si la Commission estime que Jelle Van Damme doit être suspendu, ce soit pour une journée effective et une avec sursis." (COR 690)