La vente de Tele Columbus à l'opérateur câblé Kabel Deutschland (KDG) a été bloquée par l'Office fédéral des cartels en Allemagne. "Le deal était presque bouclé, jusqu'à ce que tout saute vendredi", a déclaré Ronny Verhelst dans les colonnes du Het Laatste Nieuws. "Il est impossible que je reste président de la Pro League. Je ne peux pas donner d'échéance concernant cette vente." Verhelst a annoncé sa décision au Conseil d'administration de la Pro League. L'administrateur général de la Pro League, Ludwig Sneyers, va vraisemblablement convoquer prochainement une assemblée générale de la Pro League, qui demande un délai minimum de huit jours, pour décider de la position à adopter. La Pro League, qui communiquera sur ce sujet quand elle le jugera nécessaire, a déjà sensiblement modifié son mode de fonctionnement sous l'ère Ronny Verhelst. Son objectif clair est de professionnaliser la structure. Un Conseil d'administration a été créé pour gérer au quotidien le fonctionnement de la Pro League, même si les grandes décisions (réforme du championnat et attribution des droits télés notamment) appartiennent toujours aux seize clubs réunis en assemblée générale. (COR 690)

La vente de Tele Columbus à l'opérateur câblé Kabel Deutschland (KDG) a été bloquée par l'Office fédéral des cartels en Allemagne. "Le deal était presque bouclé, jusqu'à ce que tout saute vendredi", a déclaré Ronny Verhelst dans les colonnes du Het Laatste Nieuws. "Il est impossible que je reste président de la Pro League. Je ne peux pas donner d'échéance concernant cette vente." Verhelst a annoncé sa décision au Conseil d'administration de la Pro League. L'administrateur général de la Pro League, Ludwig Sneyers, va vraisemblablement convoquer prochainement une assemblée générale de la Pro League, qui demande un délai minimum de huit jours, pour décider de la position à adopter. La Pro League, qui communiquera sur ce sujet quand elle le jugera nécessaire, a déjà sensiblement modifié son mode de fonctionnement sous l'ère Ronny Verhelst. Son objectif clair est de professionnaliser la structure. Un Conseil d'administration a été créé pour gérer au quotidien le fonctionnement de la Pro League, même si les grandes décisions (réforme du championnat et attribution des droits télés notamment) appartiennent toujours aux seize clubs réunis en assemblée générale. (COR 690)