Cette affaire n'entrant pas dans le cadre de la procédure accélérée comme pour une exclusion classique, le parquet traitera cette affaire seulement le 19 février. Si une sanction est prononcée, elle ne sera pas d'application avant le match d'Anderlecht face à Zulte Waregem le 27 février. Kljestan pourra jouer d'ici là, notamment le match face au FC Bruges le 24 février. Le milieu de terrain américain d'Anderlecht était dans le collimateur du parquet après qu'il a donné une manchette dans la nuque de Yoni Buyens à l'issue d'un duel entre les deux hommes lors du Clasico face au Standard. Une phase qui a échappé à la vigilance de l'arbitre de la rencontre M. Gumieny, ce qui laissait la porte ouverte à une poursuite sur base des images télés par le parquet fédéral. Cette rencontre a déjà coûté trois journées de suspension à un autre joueur d'Anderlecht, Milan Jovanovic. Le Serbe avait été exclu pour une vive poussée dans le dos de Daniel Oparé. (BRUNO FAHY)

Cette affaire n'entrant pas dans le cadre de la procédure accélérée comme pour une exclusion classique, le parquet traitera cette affaire seulement le 19 février. Si une sanction est prononcée, elle ne sera pas d'application avant le match d'Anderlecht face à Zulte Waregem le 27 février. Kljestan pourra jouer d'ici là, notamment le match face au FC Bruges le 24 février. Le milieu de terrain américain d'Anderlecht était dans le collimateur du parquet après qu'il a donné une manchette dans la nuque de Yoni Buyens à l'issue d'un duel entre les deux hommes lors du Clasico face au Standard. Une phase qui a échappé à la vigilance de l'arbitre de la rencontre M. Gumieny, ce qui laissait la porte ouverte à une poursuite sur base des images télés par le parquet fédéral. Cette rencontre a déjà coûté trois journées de suspension à un autre joueur d'Anderlecht, Milan Jovanovic. Le Serbe avait été exclu pour une vive poussée dans le dos de Daniel Oparé. (BRUNO FAHY)