Le Nigeria succède à la Zambie au palmarès et se qualifie ainsi pour la Coupe des Confédérations (16-30 juin au Brésil). Pour sa première participation à la finale, le Burkina Faso entraîné par Paul Put s'incliné sur un seul but inscrit en première mi-temps par Sunday Mba à la 40e minute. Le Nigeria déjà titré en 1980 et 1994, étend son record de médailles africaines à 14 unités en 17 participations. Le Burkina de son côté, qui avait fini 4e en 1998 lors de l'édition organisée à domicile, avait déjà réalisé la meilleure performance de son histoire en accédant pour la première fois à une finale de CAN. Le Nigeria n'avait pas spécialement brillé au premier tour, avec des nuls contre le Burkina et la Zambie (1-1) et une victoire sur l'Ethiopie arrachée sur le tard grâce à deux penalties (2-0). Il est ensuite monté en puissance en écartant en quart le grand favori du tournoi, la Côte d'Ivoire (2-1), puis en écrasant le Mali en demi-finale (4-1). Comme l'année dernière, le Mali avait pris la 3e place en battant le Ghana, samedi dans la "petite finale" (3-1). (ISSOUF SANOGO)

Le Nigeria succède à la Zambie au palmarès et se qualifie ainsi pour la Coupe des Confédérations (16-30 juin au Brésil). Pour sa première participation à la finale, le Burkina Faso entraîné par Paul Put s'incliné sur un seul but inscrit en première mi-temps par Sunday Mba à la 40e minute. Le Nigeria déjà titré en 1980 et 1994, étend son record de médailles africaines à 14 unités en 17 participations. Le Burkina de son côté, qui avait fini 4e en 1998 lors de l'édition organisée à domicile, avait déjà réalisé la meilleure performance de son histoire en accédant pour la première fois à une finale de CAN. Le Nigeria n'avait pas spécialement brillé au premier tour, avec des nuls contre le Burkina et la Zambie (1-1) et une victoire sur l'Ethiopie arrachée sur le tard grâce à deux penalties (2-0). Il est ensuite monté en puissance en écartant en quart le grand favori du tournoi, la Côte d'Ivoire (2-1), puis en écrasant le Mali en demi-finale (4-1). Comme l'année dernière, le Mali avait pris la 3e place en battant le Ghana, samedi dans la "petite finale" (3-1). (ISSOUF SANOGO)