La Ligue Pro ayant refusé le compromis (une D1 à 18 clubs l'année prochaine) proposé par le juge du tribunal d'Eupen plus tôt dans la journée, le Comité sportif de l'Union belge s'est réuni en urgence, jeudi soir, pour décider si Jason Adesanya était enordre pour le match Lierse-Malines du 15 février (score final : 2-1).

Après avoir proposé une commission d'arbitrage aux quatre clubs concernés (Standard, Lierse, Malines et Eupen) qui empêchait tout recours (accepté par le Standard et Malines, refusé par Eupen et le Lierse), le Comité sportif a écouté les plaidoiries des parties concernées.

Pour Eupen, le fait qu'il s'agissait d'un match remis (date initiale : 4 décembre), seuls les joueurs qualifiés pour cette date sont en droit de jouer. Le Standard, qui voulait défendre sa place dans les play-offs 1, a terminé en expliquant que le Comité sportif n'était pas obligé d'attribuer les 3 points de la victoire à Malines en cas de forfait du Lierse.

Le Comité sportif a finalement décidé qu'Adesanya était bien qualifié pour la rencontre. Jusqu'ici donc, le championnat n'est pas arrêté et le classement n'est pas modifié. Le Standard reste donc bien dans les play-offs 1, Malines dans les play-offs 2, Lierse est toujours 14e et Eupen devra jouer les play-offs 3.

Oui, mais voilà, non seulement Eupen va faire appel de la décision via tous les moyens possibles (appel et Commission belge d'arbitrage du sport). Mais en plus, ce vendredi matin, le juge Rolf Lennertz (tribunal d'Eupen) rendra sa décision dans ce dossier. Le tribunal pourrait purement et simplement suspendre la compétition ! Avec comme conséquences que la Ligue Pro devra payer des compensations à Belgacom TV. Elles seraient comprises entre 75 et 100.000 euros par match ! La somme globale pourrait donc atteindre 800.000 euros pour les huit matchs qui doivent se jouer ce week-end. Avec encore 6.000 billets à vendre pour Anderlecht-Standard de dimanche, Belcagom pourrait être le grand gagnant en ce début de play-offs.

Le Standard qui ne sait pas s'il jouera en PO1, Malines et Lierse s'ils participeront au PO2, et la Ligue Pro qui devra peut-être sortir le chéquier, la décision du juge Lennertz risque d'être déterminante pour la suite du championnat.

sportfootmagazine.be, avec Belga

La Ligue Pro ayant refusé le compromis (une D1 à 18 clubs l'année prochaine) proposé par le juge du tribunal d'Eupen plus tôt dans la journée, le Comité sportif de l'Union belge s'est réuni en urgence, jeudi soir, pour décider si Jason Adesanya était enordre pour le match Lierse-Malines du 15 février (score final : 2-1). Après avoir proposé une commission d'arbitrage aux quatre clubs concernés (Standard, Lierse, Malines et Eupen) qui empêchait tout recours (accepté par le Standard et Malines, refusé par Eupen et le Lierse), le Comité sportif a écouté les plaidoiries des parties concernées. Pour Eupen, le fait qu'il s'agissait d'un match remis (date initiale : 4 décembre), seuls les joueurs qualifiés pour cette date sont en droit de jouer. Le Standard, qui voulait défendre sa place dans les play-offs 1, a terminé en expliquant que le Comité sportif n'était pas obligé d'attribuer les 3 points de la victoire à Malines en cas de forfait du Lierse. Le Comité sportif a finalement décidé qu'Adesanya était bien qualifié pour la rencontre. Jusqu'ici donc, le championnat n'est pas arrêté et le classement n'est pas modifié. Le Standard reste donc bien dans les play-offs 1, Malines dans les play-offs 2, Lierse est toujours 14e et Eupen devra jouer les play-offs 3. Oui, mais voilà, non seulement Eupen va faire appel de la décision via tous les moyens possibles (appel et Commission belge d'arbitrage du sport). Mais en plus, ce vendredi matin, le juge Rolf Lennertz (tribunal d'Eupen) rendra sa décision dans ce dossier. Le tribunal pourrait purement et simplement suspendre la compétition ! Avec comme conséquences que la Ligue Pro devra payer des compensations à Belgacom TV. Elles seraient comprises entre 75 et 100.000 euros par match ! La somme globale pourrait donc atteindre 800.000 euros pour les huit matchs qui doivent se jouer ce week-end. Avec encore 6.000 billets à vendre pour Anderlecht-Standard de dimanche, Belcagom pourrait être le grand gagnant en ce début de play-offs. Le Standard qui ne sait pas s'il jouera en PO1, Malines et Lierse s'ils participeront au PO2, et la Ligue Pro qui devra peut-être sortir le chéquier, la décision du juge Lennertz risque d'être déterminante pour la suite du championnat. sportfootmagazine.be, avec Belga