Eden Hazard, Jan Vertonghen, Moussa Dembélé et Steven Defour n'ont pas participé à la séance collective, s'entraînant à part. Le capitaine Vincent Kompany suit pour sa part un programme individuel avec Lieven Maesschalck. Une décision à son propos sera prise vendredi avant le match. L'état du mollet de Nacer Chadli n'inspire plus d'inquiétude. Il est en état de jouer. Le reste du noyau a eu droit à une séance d'une heure et demi en territoire mauve. "J'ai vu un groupe qui s'entraînait avec beaucoup de plaisir", se réjouissait le coach Marc Wilmots. "Mais j'ai aussi apprécié les qualités individuelles des joueurs lors des exercices de démarquage sur un espace réduit. J'attends maintenant tout le monde en pleine possession de ses moyens sur le terrain mercredi. En soirée les joueurs auront droit à l'analyse technique du jeu macédonien. On part là bas jeudi..." Personne ne s'attend à une partie de plaisir vendredi à la Philip II Arena de Skopje, où le Danemark a été découpé en rondelles (3-0) en match amical. "On doit mettre en place un vrai bloc et à partir de là, compter sur les qualités individuelles des joueurs. A moi de les mettre dans les meilleures conditions..." (LEK)

Eden Hazard, Jan Vertonghen, Moussa Dembélé et Steven Defour n'ont pas participé à la séance collective, s'entraînant à part. Le capitaine Vincent Kompany suit pour sa part un programme individuel avec Lieven Maesschalck. Une décision à son propos sera prise vendredi avant le match. L'état du mollet de Nacer Chadli n'inspire plus d'inquiétude. Il est en état de jouer. Le reste du noyau a eu droit à une séance d'une heure et demi en territoire mauve. "J'ai vu un groupe qui s'entraînait avec beaucoup de plaisir", se réjouissait le coach Marc Wilmots. "Mais j'ai aussi apprécié les qualités individuelles des joueurs lors des exercices de démarquage sur un espace réduit. J'attends maintenant tout le monde en pleine possession de ses moyens sur le terrain mercredi. En soirée les joueurs auront droit à l'analyse technique du jeu macédonien. On part là bas jeudi..." Personne ne s'attend à une partie de plaisir vendredi à la Philip II Arena de Skopje, où le Danemark a été découpé en rondelles (3-0) en match amical. "On doit mettre en place un vrai bloc et à partir de là, compter sur les qualités individuelles des joueurs. A moi de les mettre dans les meilleures conditions..." (LEK)