"Mais il faut bien sûr tenir compte de l'adversaire pour choisir la bonne tactique et utiliser les meilleurs joueurs à leur meilleure place", a ajouté le sélectionneur national. La Macédoine, 73e au classement FIFA, s'est forgée une solide réputation à domicile en s'imposant 1-0 face à la Serbie en qualifications et 3 à 0 face au Danemark en préparation. Lors de la troisième journée du groupe A, celui des Belges, la Croatie a en outre été rapidement menée 1-0 avant de renverser la vapeur en seconde période (1-2). "La Macédoine est une bonne équipe, avec un bon coach et qui a réussi quelques bons résultats. Contre le Danemark, elle a vraiment bien joué, mais grâce à notre scouting, nous connaissons leurs points forts et leurs points faibles". "Ce sera un peu la guerre à Skopje", s'attend encore Marc Wilmots, "mais nous jouons chaque match pour le gagner, on veut prendre des points et on verra après où cela nous met. Le chemin vers le Mondial est encore long. Si nous perdons contre la Macédoine, nous ne serions pas du tout éliminés. Si nous gagnons, nous ne serions pas encore qualifiés non plus." (LEK)

"Mais il faut bien sûr tenir compte de l'adversaire pour choisir la bonne tactique et utiliser les meilleurs joueurs à leur meilleure place", a ajouté le sélectionneur national. La Macédoine, 73e au classement FIFA, s'est forgée une solide réputation à domicile en s'imposant 1-0 face à la Serbie en qualifications et 3 à 0 face au Danemark en préparation. Lors de la troisième journée du groupe A, celui des Belges, la Croatie a en outre été rapidement menée 1-0 avant de renverser la vapeur en seconde période (1-2). "La Macédoine est une bonne équipe, avec un bon coach et qui a réussi quelques bons résultats. Contre le Danemark, elle a vraiment bien joué, mais grâce à notre scouting, nous connaissons leurs points forts et leurs points faibles". "Ce sera un peu la guerre à Skopje", s'attend encore Marc Wilmots, "mais nous jouons chaque match pour le gagner, on veut prendre des points et on verra après où cela nous met. Le chemin vers le Mondial est encore long. Si nous perdons contre la Macédoine, nous ne serions pas du tout éliminés. Si nous gagnons, nous ne serions pas encore qualifiés non plus." (LEK)