DC United a inscrit pour la troisième fois son nom au palmarès de l'épreuve grâce à un but de l'Anglais Lewis Neal (ex-Stoke City) à la 45-ème minute. Le club de Washington avait en effet déjà enlevé le trophée en 1996 et en 2008. Le Real Salt Lake abordait pourtant la finale avec le statut de favori, puisqu'il pointe en 2-ème position du championnat américain (MLS) avec 51 points derrière New York Red Bull (52) quand DC United n'en totalise que 15 et affiche l'un des pires bilans de l'histoire de la MLS. Il faut dire que le score ne reflète pas vraiment la physionomie de la rencontre, largement dominée par l'équipe locale. (Belga)

DC United a inscrit pour la troisième fois son nom au palmarès de l'épreuve grâce à un but de l'Anglais Lewis Neal (ex-Stoke City) à la 45-ème minute. Le club de Washington avait en effet déjà enlevé le trophée en 1996 et en 2008. Le Real Salt Lake abordait pourtant la finale avec le statut de favori, puisqu'il pointe en 2-ème position du championnat américain (MLS) avec 51 points derrière New York Red Bull (52) quand DC United n'en totalise que 15 et affiche l'un des pires bilans de l'histoire de la MLS. Il faut dire que le score ne reflète pas vraiment la physionomie de la rencontre, largement dominée par l'équipe locale. (Belga)