Mais depuis le club savoyard a fait du chemin. Il évolue en D1 et a même causé un séisme mercredi en 1/16-ème de finale de la Coupe de France. Le Paris-Saint-Germain, dont le doublé coupe-championnat était l'objectif avoué, a en effet trébuché aux tirs au but au Parc des Sports d'Annecy. Incapable de l'emporter en 120 minutes (1-1) sur la pelouse, le PSG avait pourtant placé ses deux meilleurs joueurs, Zlatan Ibrahimovic et Thiago Silva, en tête de la liste des tireurs. Mais Bertrand Laquait, 36 ans, a détourné l'envoi du Suédois, tandis que le Brésilien bottait sur la barre. Un autre vétéran, Cédric Barbosa, 37 ans, se chargea du coup de grâce (4-1). Exit le PSG ! Comme en Coupe de la Ligue (également aux tirs au but, à Saint-Etienne), et en Ligue des Champions (en quarts contre Barcelone sans avoir perdu). "On a écrit une des grandes pages de l'histoire du club", commente l'ancien gardien du RSC Charleroi. "Mon arrêt devant Ibra est un cadeau à mes coéquipiers et aux spectateurs, qui ont tous été formidables. Je leur devais bien celà. Il nous reste maintenant à poursuivre notre route dans cette coupe et surtout, à assurer le maintien du club en première division. Ce qui serait encore plus historique..." (Belga)

Mais depuis le club savoyard a fait du chemin. Il évolue en D1 et a même causé un séisme mercredi en 1/16-ème de finale de la Coupe de France. Le Paris-Saint-Germain, dont le doublé coupe-championnat était l'objectif avoué, a en effet trébuché aux tirs au but au Parc des Sports d'Annecy. Incapable de l'emporter en 120 minutes (1-1) sur la pelouse, le PSG avait pourtant placé ses deux meilleurs joueurs, Zlatan Ibrahimovic et Thiago Silva, en tête de la liste des tireurs. Mais Bertrand Laquait, 36 ans, a détourné l'envoi du Suédois, tandis que le Brésilien bottait sur la barre. Un autre vétéran, Cédric Barbosa, 37 ans, se chargea du coup de grâce (4-1). Exit le PSG ! Comme en Coupe de la Ligue (également aux tirs au but, à Saint-Etienne), et en Ligue des Champions (en quarts contre Barcelone sans avoir perdu). "On a écrit une des grandes pages de l'histoire du club", commente l'ancien gardien du RSC Charleroi. "Mon arrêt devant Ibra est un cadeau à mes coéquipiers et aux spectateurs, qui ont tous été formidables. Je leur devais bien celà. Il nous reste maintenant à poursuivre notre route dans cette coupe et surtout, à assurer le maintien du club en première division. Ce qui serait encore plus historique..." (Belga)