Par moments clés, la fédération entend des phases de jeu qui peuvent avoir une influence sur le résultat d'une rencontre. Ces moments clés concernent des décisions disciplinaires (tackle dangereux, usage des bras et des coudes, comportement violent, insultes, crachats,...), des décisions techniques (empêcher de marquer un but, notamment en touchant délibérément le ballon de la main, simulations), la prise d'une décision technique erronée qui a engendré un but ou son annulation, le fait de ne pas accorder un penalty évident, l'accord d'un penalty injustifié et la concession ou non d'un avantage qui peut mener à un but. L'URBSFA encourage par ailleurs ses arbitres à se montrer intransigeants: une simulation devra être sanctionnée d'une carte jaune (mais ne pourra jamais l'être d'une carte rouge). Et en cas d'attroupement des deux équipes, l'arbitre devra au minimum adresser une carte jaune, si possible aux deux instigateurs de l'échauffourée. Dans le même ordre d'idées, l'URBSFA a indiqué à ses arbitres que toute protestation devrait être sanctionnée d'une carte jaune. (Belga)

Par moments clés, la fédération entend des phases de jeu qui peuvent avoir une influence sur le résultat d'une rencontre. Ces moments clés concernent des décisions disciplinaires (tackle dangereux, usage des bras et des coudes, comportement violent, insultes, crachats,...), des décisions techniques (empêcher de marquer un but, notamment en touchant délibérément le ballon de la main, simulations), la prise d'une décision technique erronée qui a engendré un but ou son annulation, le fait de ne pas accorder un penalty évident, l'accord d'un penalty injustifié et la concession ou non d'un avantage qui peut mener à un but. L'URBSFA encourage par ailleurs ses arbitres à se montrer intransigeants: une simulation devra être sanctionnée d'une carte jaune (mais ne pourra jamais l'être d'une carte rouge). Et en cas d'attroupement des deux équipes, l'arbitre devra au minimum adresser une carte jaune, si possible aux deux instigateurs de l'échauffourée. Dans le même ordre d'idées, l'URBSFA a indiqué à ses arbitres que toute protestation devrait être sanctionnée d'une carte jaune. (Belga)