Conséquence directe, La Gantoise remporte les play-offs 2A avant la dernière journée samedi. Pour l'avocat de Mons Me Stas De Richelle, l'erreur de Courtrai, avoir aligné Brecht Dejaegere alors que celui-ci n'était pas inscrit sur la feuille de match, est une entrave au règlement de l'Union belge. "Et les choses sont claires: un joueur peut disputer un match uniquement s'il est inscrit sur la feuille", a-t-il déclaré. Me Soens, avocat de Courtrai, et Me Ronse, avocat de La Gantoise, qui espérait que Courtrai ait raison dans ce dossier pour être assuré de la victoire en PO2A, ont eux insisté sur le fait que la montée au jeu de Brecht Dejaegere à la 88e minute du match n'a pas influencé le résultat, alors que Courtrai menait 3-0. "Et le règlement de l'Union belge n'oblige pas un forfait ainsi que l'octroi des trois points au club adverse", ont-ils rappelé. La Commission des litiges d'appel a estimé qu'il y avait bien une entrave au règlement mais a suivi le raisonnement des avocats gantois et courtraisien. Elle s'est basée sur l'article 1917 du règlement pour s'autoriser à n'accorder les trois points à aucune des deux parties. (Belga)

Conséquence directe, La Gantoise remporte les play-offs 2A avant la dernière journée samedi. Pour l'avocat de Mons Me Stas De Richelle, l'erreur de Courtrai, avoir aligné Brecht Dejaegere alors que celui-ci n'était pas inscrit sur la feuille de match, est une entrave au règlement de l'Union belge. "Et les choses sont claires: un joueur peut disputer un match uniquement s'il est inscrit sur la feuille", a-t-il déclaré. Me Soens, avocat de Courtrai, et Me Ronse, avocat de La Gantoise, qui espérait que Courtrai ait raison dans ce dossier pour être assuré de la victoire en PO2A, ont eux insisté sur le fait que la montée au jeu de Brecht Dejaegere à la 88e minute du match n'a pas influencé le résultat, alors que Courtrai menait 3-0. "Et le règlement de l'Union belge n'oblige pas un forfait ainsi que l'octroi des trois points au club adverse", ont-ils rappelé. La Commission des litiges d'appel a estimé qu'il y avait bien une entrave au règlement mais a suivi le raisonnement des avocats gantois et courtraisien. Elle s'est basée sur l'article 1917 du règlement pour s'autoriser à n'accorder les trois points à aucune des deux parties. (Belga)