Après quatre défaites consécutives, Zulte-Waregem a retrouvé le sourire grâce à des buts de Peter Olayinka (29e) et d'Aaron Leya Iseka (58e). Le but d'Hassane Bandé (41e) avait permis à Malines de rétablir l'égalité. Zulte-Waregem se positionne en cinquième position (19 points) tandis que Malines, qui était dirigé par le coach intérimaire Tom Caluwé, reste lanterne rouge avec 8 points.

Ostende, pour sa part, se donne de l'air en bas de classement en s'imposant sur la pelouse de Lokeren (0-3) grâce à des réalisations de Joseph Akpala (6e), Knowledge Musona (45e+3) et Ramin Rezaeian (90e). Les Ostendais remontent en treizième position (11 points) tandis que Lokeren campe à la onzième place (15 points).

Enfin, Courtrai et Genk se sont neutralisés (0-0). Nikolaos Karelis aurait pu être le héros du match. Le Grec, indisponible depuis décembre 2016 suite à une grave blessure, a hérité d'un penalty à la 83e. L'arbitre Wim Smet s'est servi de la video pour siffler une faute de main de Budkivskyi dans le rectangle. L'attaquant de Genk s'est finalement heurté au portier adversaire, Thomas Kaminski, qui était parti du bon côté.

Avec ce match nul, Genk est 10e (18 points) et rate l'occasion d'intégrer le top-6. Courtrai occupe pour sa part la quatorzième position (11 points).

Après quatre défaites consécutives, Zulte-Waregem a retrouvé le sourire grâce à des buts de Peter Olayinka (29e) et d'Aaron Leya Iseka (58e). Le but d'Hassane Bandé (41e) avait permis à Malines de rétablir l'égalité. Zulte-Waregem se positionne en cinquième position (19 points) tandis que Malines, qui était dirigé par le coach intérimaire Tom Caluwé, reste lanterne rouge avec 8 points. Ostende, pour sa part, se donne de l'air en bas de classement en s'imposant sur la pelouse de Lokeren (0-3) grâce à des réalisations de Joseph Akpala (6e), Knowledge Musona (45e+3) et Ramin Rezaeian (90e). Les Ostendais remontent en treizième position (11 points) tandis que Lokeren campe à la onzième place (15 points).Enfin, Courtrai et Genk se sont neutralisés (0-0). Nikolaos Karelis aurait pu être le héros du match. Le Grec, indisponible depuis décembre 2016 suite à une grave blessure, a hérité d'un penalty à la 83e. L'arbitre Wim Smet s'est servi de la video pour siffler une faute de main de Budkivskyi dans le rectangle. L'attaquant de Genk s'est finalement heurté au portier adversaire, Thomas Kaminski, qui était parti du bon côté. Avec ce match nul, Genk est 10e (18 points) et rate l'occasion d'intégrer le top-6. Courtrai occupe pour sa part la quatorzième position (11 points).