Le match de dimanche dernier contre Anderlecht résume parfaitement la saison de Zulte Waregem : un but de Zinho Gano et un autre de Jelle Vossen, plus une passe décisive du roi de l'assist Jean-Luc Dompé. Malgré ce trio d'hommes forts, le club fusionné a encore perdu, car pour la onzième fois en dix-sept matches de championnat, le Essevee a encaissé plus de deux buts. Il en est à 38 à ce jour (soit 2,24 par match). Résultat final : 3-2.
...

Le match de dimanche dernier contre Anderlecht résume parfaitement la saison de Zulte Waregem : un but de Zinho Gano et un autre de Jelle Vossen, plus une passe décisive du roi de l'assist Jean-Luc Dompé. Malgré ce trio d'hommes forts, le club fusionné a encore perdu, car pour la onzième fois en dix-sept matches de championnat, le Essevee a encaissé plus de deux buts. Il en est à 38 à ce jour (soit 2,24 par match). Résultat final : 3-2. Les dixièmes et onzièmes buts respectifs de Gano et Vossen en Pro League, n'ont pas rapporté de points. Néanmoins, la paire offensive de Zulte Waregem compte 21 buts à son compteur. Seuls Deniz Undav et Dante Vanzeir (16 et 9 buts) de l'Union font mieux en première division belge, avec 25 buts à eux deux.Cependant, s'ils sont importants pour les Saint-Gillois, ils ne sont impliqués que dans 58% des 43 buts unionistes cette saison. La part de Gano et Vossen dans la production de buts de l'Essevee est bien plus importante : 78% (21 des 27 buts en Pro League). Abdoulaye Sissako et Dereck Kutesa (deux fois) et Ewoud Pletinckx et Jean-Luc Dompé (une fois) sont les seuls autres marqueurs de l'équipe de Francky Dury.Ce pourcentage de 78 % est très interpellant. Dans les 20 plus grands championnats européens, aucun duo n'est aussi productif et important que Gano et Vossen en termes de pourcentage dans le nombre total de buts d'un club. (Remarque : seuls les duos dans lesquels les deux joueurs ont marqué au moins cinq fois et où les deux ont marqué plus d'un quart des buts de leur club ont été pris en compte).Seuls Fran Navarro et Samuel Lino, en Liga NOS portugaise, se rapprochent de la paire flandrienne dans ce classement puisqu'en 13 matches jusqu'à présent, ils ont inscrit 14 (9+5) des 19 buts de Gil Vicente, soit 74 %. On retrouve ensuite Aleksandar Pesic et Andrea Bertolacci avec 15 (8+7) des 22 buts du club turc Fatih Karagumruk. Soit 68% des buts en 15 matches de championnat. En quatrième position, se classe une vieille connaissance de notre compétition, Ivan Trickovski, (ex-FC Bruges et Waasland-Beveren) associée à Matt Derbyshire dans le club chypriote de l'AEK Larnaca. Les deux attaquants ont respectivement marqué 8 et 6 buts, soit 14 des 21 buts du club (67 %) en 12 matchse.Dans les cinq principaux championnats européens (Italie, Allemagne, Angleterre, France et Espagne), Wout Weghorst et Lukas Nmecha(ex-Anderlecht) sont les plus impliqués dans le nombre total des buts de Wolfsburg, avec 10 (5+5) des 15 buts (67 %) en 14 matchs. La production de Karim Benzema et Vinícius au Real Madrid est également impressionnante : ils ont marqué 12 et 10 fois en 16 matches de Liga, soit 22 des 37 buts des Merengue (59 %). À Liverpool, Mo Salah (13 buts) et Diogo Jota (8) marquent un peu moins de la moitié du total des Reds en Premier League : 21 buts sur 44 (48 %) en 15 matchs. Il en va de même pour Robert Lewandowski (16 buts) et Serge Gnabry (6) au Bayern Munich, avec 22 des 45 buts des leurs (49 %) en 14 matches. La part de Salah et de Lewandowski est cependant nettement plus importante que celle de leur partenaire offensif. Même cas de figure avec Gamid Agalarov au FC Ufa, équipe russe. Avec son compère Oleg Ivanov, ils en sont à 13 et 2 buts), soit 15 des 17 buts de ses couleurs. Cela représente une implication exceptionnelle de 88 % dans la production offensive. Un pourcentage plus important que celui de la paire offensive du Essevee, mais dont la répartition des buts entre les deux attaquants est beaucoup plus équilibrée.Pour Zulte Waregem, cette statistique remarquable de son duo d'attaquants n'est cependant pas une réussite en termes de points gagnés, puisque le club flandrien occupe une peu flatteuse seizième place au classement de la Pro League. L'équipe est beaucoup trop dépendante des buts de Gano et Vossen, et des passes décisives de Dompé. Mais le problème reste surtout défensif puisque malgré son efficacité, le trio ne peut compenser les 2,24 buts encaissés par match par l'arrière-garde flandrienne. L'entraîneur Francky Dury, toujours à la recherche de la formule gagnante, a même brisé son duo de rêve lors des trois derniers matches en laissant Jelle Vossen sur le banc avec pour objectif d'apporter plus d'équilibre dans l'équipe sur le plan défensif. Si cela a payé contre le Beerschot avec une victoire et une clean-sheet (2-0), l'idée a rapidement montré ses limites ensuite contre Eupen en Coupe de Belgique (défaite 3-2) et en championnat contre Anderlecht (nouveau revers sur le score de 3-2). Preuve par l'absurde qu'un duo offensif magique n'est pas toujours le gage de la réussite d'un club.