"J'ai pris cette décision il y a dix minutes en fait, en raison de ma blessure", a-t-elle raconté en conférence de presse. "J'ai pu finir ce match (contre Juvan, ndlr) je pense parce que j'avais beaucoup d'adrénaline, d'émotion. Je ne sais d'ailleurs pas comment j'ai réussi à le terminer. Après, j'avais vraiment des difficultés à marcher. Je savais que ce serait difficile de jouer dans ces conditions, Chaque heure allait compter. J'ai fait tout ce que j'ai pu, mais malheureusement, c'était un petit peu court. Ce matin, j'étais pourtant plus optimiste, car j'avais effectué quelques mouvements pour tester et je m'étais dit, 'ça va, cela n'a pas l'air trop grave', mais ensuite, quand j'ai essayé de me mettre en condition de jouer, j'ai réalisé que ce ne serait pas possible. Je me suis échauffée, mais je n'étais pas en état de courir. C'est un peu triste, mais c'est comme ça." (Belga)

"J'ai pris cette décision il y a dix minutes en fait, en raison de ma blessure", a-t-elle raconté en conférence de presse. "J'ai pu finir ce match (contre Juvan, ndlr) je pense parce que j'avais beaucoup d'adrénaline, d'émotion. Je ne sais d'ailleurs pas comment j'ai réussi à le terminer. Après, j'avais vraiment des difficultés à marcher. Je savais que ce serait difficile de jouer dans ces conditions, Chaque heure allait compter. J'ai fait tout ce que j'ai pu, mais malheureusement, c'était un petit peu court. Ce matin, j'étais pourtant plus optimiste, car j'avais effectué quelques mouvements pour tester et je m'étais dit, 'ça va, cela n'a pas l'air trop grave', mais ensuite, quand j'ai essayé de me mettre en condition de jouer, j'ai réalisé que ce ne serait pas possible. Je me suis échauffée, mais je n'étais pas en état de courir. C'est un peu triste, mais c'est comme ça." (Belga)