"Cela peut paraître une victoire facile, mais il faut malgré tout toujours s'employer pour gagner ce genre de match", a-t-elle confié à Belga. "Je suis surtout parvenue à la prendre d'emblée à la gorge en servant et en retournant bien et en me montrant agressive dès la deuxième frappe. Il n'y a pas vraiment d'explication à cette belle série de victoires. Ce n'est pas un miracle !", sourit-elle. "Je suis toujours la même fille. Simplement, depuis mon match contre Andreescu au tournoi de Strasbourg, j'ai acquis plus de conviction dans mon tennis. Et petit à petit, les pièces du puzzle se mettent en place." Ce vendredi, Maryna Zanevska défiera l'Espagnole Nuria Parrizas Diaz (WTA 112), 30 ans, tête de série N.9 du tableau, pour une nouvelle place en demi-finale d'un tournoi WTA. "Je ne la connais pas bien, mais j'ai eu l'occasion de voir une partie de son match contre Anshba", a-t-elle poursuivi. "C'est une joueuse qui a de bonnes frappes et chercher à prendre l'échange à son compte avec son coup droit. Maintenant, j'ai aussi pu constater qu'elle n'était pas toujours des plus stables. Elle semble s'énerver assez vite. Je vais essayer de l'amener à ce point", sourit-elle. "J'ai le sentiment que ce tournoi est très ouvert, mais pas question de tomber dans l'euphorie." (Belga)

"Cela peut paraître une victoire facile, mais il faut malgré tout toujours s'employer pour gagner ce genre de match", a-t-elle confié à Belga. "Je suis surtout parvenue à la prendre d'emblée à la gorge en servant et en retournant bien et en me montrant agressive dès la deuxième frappe. Il n'y a pas vraiment d'explication à cette belle série de victoires. Ce n'est pas un miracle !", sourit-elle. "Je suis toujours la même fille. Simplement, depuis mon match contre Andreescu au tournoi de Strasbourg, j'ai acquis plus de conviction dans mon tennis. Et petit à petit, les pièces du puzzle se mettent en place." Ce vendredi, Maryna Zanevska défiera l'Espagnole Nuria Parrizas Diaz (WTA 112), 30 ans, tête de série N.9 du tableau, pour une nouvelle place en demi-finale d'un tournoi WTA. "Je ne la connais pas bien, mais j'ai eu l'occasion de voir une partie de son match contre Anshba", a-t-elle poursuivi. "C'est une joueuse qui a de bonnes frappes et chercher à prendre l'échange à son compte avec son coup droit. Maintenant, j'ai aussi pu constater qu'elle n'était pas toujours des plus stables. Elle semble s'énerver assez vite. Je vais essayer de l'amener à ce point", sourit-elle. "J'ai le sentiment que ce tournoi est très ouvert, mais pas question de tomber dans l'euphorie." (Belga)