Le directeur de l'unité de soins intensifs de l'hôpital, le professeur Sabino Scolletta, a déclaré samedi soir que "l'image médicale en elle-même était bonne, mais il faudra attendre pour voir". Selon le médecin, le fait que la situation soit stable est actuellement la meilleure nouvelle possible, mais il est encore trop tôt pour évaluer la gravité des lésions cérébrales. Cela ne sera visible que la semaine prochaine, a-t-il dit. "Zanardi est un grand athlète avec une excellente condition. Il répondra donc probablement très bien à nos thérapies", a ajouté M. Scolletta. Il a également indiqué qu'il pourrait y avoir des dommages à la vue de Zanardi. C'est pourquoi des ophtalmologues ont été sollicités. Giuseppe Oliveri avait déclaré dans la presse que "cela veut absolument la peine de continuer à le soigner. L'opération s'est déroulée comme prévue vendredi. Son état était très critique et je ne veux pas m'avancer sur son rétablissement. Des gens peuvent mourir de telles blessures. Sa situation peut s'améliorer lentement mais peut aussi se dégrader à nouveau." Zanardi participait à un relais baptisé "Obiettivo tricolore", réunissant des athlètes paralympiques en handbike, vélo ou chaise roulante. Il a "perdu le contrôle" de son vélo à main, "a fait deux tonneaux puis a percuté un camion. La collision a été terrible", avait indiqué Mario Valentini, entraîneur de l'équipe d'Italie de cyclisme handisport, aux médias italiens. Pilote de Formule 1 chez Jordan, Minardi, Lotus et Williams dans les années 90, Zanardi avait dû se faire amputer des deux jambes après un grave accident lors d'une course de Champ Car sur le circuit de Lausitzring en Allemagne. Après son accident, il a continué à courir dans des voitures adaptées. Il s'est alors mis au handbiker et a remporté deux médailles d'or aux Jeux Paralympiques de Londres en 2012 avant de récidiver à Rio de Janeiro en 2016. (Belga)

Le directeur de l'unité de soins intensifs de l'hôpital, le professeur Sabino Scolletta, a déclaré samedi soir que "l'image médicale en elle-même était bonne, mais il faudra attendre pour voir". Selon le médecin, le fait que la situation soit stable est actuellement la meilleure nouvelle possible, mais il est encore trop tôt pour évaluer la gravité des lésions cérébrales. Cela ne sera visible que la semaine prochaine, a-t-il dit. "Zanardi est un grand athlète avec une excellente condition. Il répondra donc probablement très bien à nos thérapies", a ajouté M. Scolletta. Il a également indiqué qu'il pourrait y avoir des dommages à la vue de Zanardi. C'est pourquoi des ophtalmologues ont été sollicités. Giuseppe Oliveri avait déclaré dans la presse que "cela veut absolument la peine de continuer à le soigner. L'opération s'est déroulée comme prévue vendredi. Son état était très critique et je ne veux pas m'avancer sur son rétablissement. Des gens peuvent mourir de telles blessures. Sa situation peut s'améliorer lentement mais peut aussi se dégrader à nouveau." Zanardi participait à un relais baptisé "Obiettivo tricolore", réunissant des athlètes paralympiques en handbike, vélo ou chaise roulante. Il a "perdu le contrôle" de son vélo à main, "a fait deux tonneaux puis a percuté un camion. La collision a été terrible", avait indiqué Mario Valentini, entraîneur de l'équipe d'Italie de cyclisme handisport, aux médias italiens. Pilote de Formule 1 chez Jordan, Minardi, Lotus et Williams dans les années 90, Zanardi avait dû se faire amputer des deux jambes après un grave accident lors d'une course de Champ Car sur le circuit de Lausitzring en Allemagne. Après son accident, il a continué à courir dans des voitures adaptées. Il s'est alors mis au handbiker et a remporté deux médailles d'or aux Jeux Paralympiques de Londres en 2012 avant de récidiver à Rio de Janeiro en 2016. (Belga)