Un transfert dépend parfois d'une dose de chance et d'un bon timing. En 2012, l'Europe est aux pieds de Zakaria Bakkali. Il fait partie des meilleurs U16 belges et le PSV le considère comme un immense talent. Le manager de Bakkali développe une stratégie. Pendant ses premières négociations avec le PSV, il discute également avec d'autres clubs. Anderlecht tente sa chance et reçoit Bakkali à Neerpede, pour un entretien avec Jean Kindermans, le directeur de la formation des jeunes. On promet une place en espoirs à l'adolescent mais Anderlecht sent immédiatement que Bakkali ne leur rend qu'une visite de courtoisie. Elle n'est destinée qu'à accroître sa valeur marchande. Le 1er mai 2012, le jour de la fête du Travail, il signe son premier contrat professionnel à Eindhoven, pour une durée de trois ans.
...