L'ailier de poche Zakaria Bakkali a tout pour réussir: vitesse, technique virevoltante et sens du but. Son modèle s'appelle Eden Hazard, et les similitudes entre les deux joueurs n'échappent à personne. Ils possèdent l'un comme l'autre un style de jeu technique et vif, ils n'hésitent pas à tenter le dribble quand c'est nécessaire et ils possèdent chacun une protection de balle digne des plus grands. Autre point commun: ils ont tous les deux percé très jeunes. Hazard a joué en Ligue 1, avec Lille, dès ses 16 ans, alors que Bakkali vient d'être incorporé dans le noyau A du PSV à 17 ans seulement. Enfin, ils ont tous deux bénéficié d'une excellente formation à l'étranger.

Bakkali est un futur grand talent, plus aucun doute ne subsiste. Pour preuve, le but qu'il a marqué mercredi face à Zulte-Waregem est techniquement parfait.

Une seule question mérite encore d'être posée: Zakaria Bakkali choisira-t-il de représenter la Belgique ou le Maroc ?

"Mon coeur ne sait pas, c'est du 50-50", a-t-il déclaré, avant d'apprendre que Marc Wilmots a décidé jeudi de le sélectionner pour le match amical des Diables Rouges contre la France, mercredi 14 août. "Mais ma raison penche pour la Belgique. J'aurai plus de chances de jouer le Mondial et l'Euro." Le sélectionneur national avait récemment révélé à la presse qu'il suivait le joueur depuis quelques années et qu'il avait déjà eu certains contacts avec lui. "Si je suis appelé chez les Diables Rouges, j'irai. Mais je ne dois pas encore choisir définitivement vu que c'est un match amical", avait prévenu Bakkali. Sans doute Marc Wilmots veut-il intégrer le prodige à son effectif le plus rapidement possible dans le but de le voir opter pour la Belgique. 'Willy' n'a pas pour habitude de sélectionner un joueur qui n'a disputé que trois matches professionnels dans sa vie...

Par ailleurs, Bakkali a évolué dans les différentes équipes de jeunes avec la Belgique. Il connaît bien les rouages de la Fédération belge. Autre élément primordial: il pourrait avoir des guides, déjà confrontés à ce choix difficile, au sein même de l'équipe nationale. On pense bien sûr à Nacer Chadli ou encore à Marouane Fellaini. Enfin, si la jeune étoile montante du PSV choisit les Diables Rouges, il aurait la chance unique de jouer avec son modèle, Eden Hazard.

D'autres talents sont confrontés au même choix difficile:

- Adnan Januzaj : doté d'une vista exceptionnelle, le jeune milieu de terrain de Manchester United, formé à Anderlecht, est promis à un avenir radieux. Il possède la double nationalité belgo-albanaise. Mauvais signal : il n'a jamais accepté la moindre sélection en équipes d'âge belges. Toutefois, il n'a jamais joué pour l'Albanie non plus. Sa communication à ce sujet est très discrète. L'élément principal pour lequel il pencherait finalement pour les Diables ? S'il choisit l'Albanie, il ne devrait jamais goûter à un grand tournoi international.

- Paul-José Mpoku : l'ailier du Standard a impressionné lors de la fin du dernier championnat belge, enchaînant les buts. Très technique, il possède surtout une frappe de balle très impressionnante. Il joue déjà avec les Espoirs belges, mais a récemment déclaré n'avoir pas opéré de choix définitif avec son pays d'origine, le Congo.

- Radja Nainggolan : Attention danger. Cet excellent récupérateur convoité par toute l'Italie pourrait toujours choisir d'opter pour l'Indonésie. En effet, il n'a pour l'instant joué que des matches amicaux avec la Belgique... Or, il est retourné en Indonésie cet été pour une tournée promotionnelle et y a été accueilli comme un demi-dieu ! Est-ce pour autant qu'il va changer d'avis concernant les Diables ? A priori, non. Mais à force de se faire snober...

L'ailier de poche Zakaria Bakkali a tout pour réussir: vitesse, technique virevoltante et sens du but. Son modèle s'appelle Eden Hazard, et les similitudes entre les deux joueurs n'échappent à personne. Ils possèdent l'un comme l'autre un style de jeu technique et vif, ils n'hésitent pas à tenter le dribble quand c'est nécessaire et ils possèdent chacun une protection de balle digne des plus grands. Autre point commun: ils ont tous les deux percé très jeunes. Hazard a joué en Ligue 1, avec Lille, dès ses 16 ans, alors que Bakkali vient d'être incorporé dans le noyau A du PSV à 17 ans seulement. Enfin, ils ont tous deux bénéficié d'une excellente formation à l'étranger. Bakkali est un futur grand talent, plus aucun doute ne subsiste. Pour preuve, le but qu'il a marqué mercredi face à Zulte-Waregem est techniquement parfait.Une seule question mérite encore d'être posée: Zakaria Bakkali choisira-t-il de représenter la Belgique ou le Maroc ? "Mon coeur ne sait pas, c'est du 50-50", a-t-il déclaré, avant d'apprendre que Marc Wilmots a décidé jeudi de le sélectionner pour le match amical des Diables Rouges contre la France, mercredi 14 août. "Mais ma raison penche pour la Belgique. J'aurai plus de chances de jouer le Mondial et l'Euro." Le sélectionneur national avait récemment révélé à la presse qu'il suivait le joueur depuis quelques années et qu'il avait déjà eu certains contacts avec lui. "Si je suis appelé chez les Diables Rouges, j'irai. Mais je ne dois pas encore choisir définitivement vu que c'est un match amical", avait prévenu Bakkali. Sans doute Marc Wilmots veut-il intégrer le prodige à son effectif le plus rapidement possible dans le but de le voir opter pour la Belgique. 'Willy' n'a pas pour habitude de sélectionner un joueur qui n'a disputé que trois matches professionnels dans sa vie... Par ailleurs, Bakkali a évolué dans les différentes équipes de jeunes avec la Belgique. Il connaît bien les rouages de la Fédération belge. Autre élément primordial: il pourrait avoir des guides, déjà confrontés à ce choix difficile, au sein même de l'équipe nationale. On pense bien sûr à Nacer Chadli ou encore à Marouane Fellaini. Enfin, si la jeune étoile montante du PSV choisit les Diables Rouges, il aurait la chance unique de jouer avec son modèle, Eden Hazard. D'autres talents sont confrontés au même choix difficile: - Adnan Januzaj : doté d'une vista exceptionnelle, le jeune milieu de terrain de Manchester United, formé à Anderlecht, est promis à un avenir radieux. Il possède la double nationalité belgo-albanaise. Mauvais signal : il n'a jamais accepté la moindre sélection en équipes d'âge belges. Toutefois, il n'a jamais joué pour l'Albanie non plus. Sa communication à ce sujet est très discrète. L'élément principal pour lequel il pencherait finalement pour les Diables ? S'il choisit l'Albanie, il ne devrait jamais goûter à un grand tournoi international. - Paul-José Mpoku : l'ailier du Standard a impressionné lors de la fin du dernier championnat belge, enchaînant les buts. Très technique, il possède surtout une frappe de balle très impressionnante. Il joue déjà avec les Espoirs belges, mais a récemment déclaré n'avoir pas opéré de choix définitif avec son pays d'origine, le Congo. - Radja Nainggolan : Attention danger. Cet excellent récupérateur convoité par toute l'Italie pourrait toujours choisir d'opter pour l'Indonésie. En effet, il n'a pour l'instant joué que des matches amicaux avec la Belgique... Or, il est retourné en Indonésie cet été pour une tournée promotionnelle et y a été accueilli comme un demi-dieu ! Est-ce pour autant qu'il va changer d'avis concernant les Diables ? A priori, non. Mais à force de se faire snober...