Vainqueur du Tour de Slovaquie samedi, Yves Lampaert confié se ressentir encore des stygmates de la fatigue de cette course par étapes et du trajet jusqu'en Angleterre. "Je le sens encore dans les jambes, je dois avouer", a expliqué le Flandrien lors d'un moment avec la presse lundi soir. "J'espère que ça ira mercredi et si ça ne va pas, je suis sûr que je serai au top dimanche pour la course en ligne où je profiterai des effets des quatre jours en Slovaquie. En plus je suis très content de l'avoir gagnée." Cette course en ligne est d'ailleurs bien plus importante que le chrono pour Lampaert, dont le meilleur résultat dans un Mondial reste une 7e place. "C'est exact. Ce contre-la-montre est en outre un peu trop dur pour moi. C'est long (54 km, ndlr) et difficile avec pas mal de dénivelés. Je vais faire de mon mieux, mais je serai limite. Un top 15 est possible, mais j'espère quand même un top 10. J'aurais préféré une plus courte distance, mais c'est comme ça, on ne sait pas changer le parcours." Cela dit un top 8 mettrait Yves Lampaert aux normes olympiques. "Je n'y pense pas. Je pense que Victor (Campenaerts) en sera facilement alors que Remco (Evenepoel) a déjà réussi le critère à l'Euro." (Belga)