Yves Lampaert a 28 ans et a remporté l'an dernier le contre-la-montre du Tour de Suisse et une étape du Tour de Slovaquie. Il a aussi sprinté pour la médaille d'argent de l'Euro derrière son coéquipier de l'époque l'Italien Elia Viviani et a terminé troisième de Paris-Roubaix remporté par Philippe Gilbert, lui aussi parti ailleurs cette saison. "Cette grosse perf ne s'est pas produite au printemps", "bien que je sois troisième à Roubaix et pour le reste, je suis certainement satisfait de ma saison. Nous avons beaucoup gagné avec l'équipe et c'était le plus important. Je me fiche de savoir qui gagne. J'ai souvent eu un rôle dans ces victoires. Parfois, j'étais tenu par la tactique de l'équipe, mais heureusement, nous avons remporté la victoire. Dans une équipe comme Deceuninck-Quick Step vous devez vous sacrifier pour l'équipe de temps en temps. Ce ne sera pas différent en 2020 et je suis quelqu'un qui n'a pas de problème avec cela et qui en tire satisfaction. Je ressens beaucoup d'appréciation de la part des coéquipiers pour mon attitude et mon travail. Tout le monde sait que je suis un vrai coureur d'équipe. Bien sûr, en tant que coureur, vous aimez aussi gagner vous-même, mais je sais que ces occasions viendront". "J'espère que cette année les pièces du puzzle se mettront en place pour une victoire et si ce n'est pas le cas, alors j'espère une victoire pour l'équipe." Bob Jungels, Kasper Asgreen, Florian Sénechal, Zdenek Stybar et maintenant Julian Alaphilippe seront impliqués dans les Flandriennes. "Nous avons de nouveau une équipe très forte. Il sera important de se remettre ensemble et de courir pour cette victoire. Alaphilippe ? Oui, Alaphilippe jouera un rôle dans la victoire dans le Tour des Flandres. Il a tellement de classe, il gagne d'emblée les Strade Bianche. Van der Poel et Valverde sont aussi immédiatement devant dans de telles courses, Julian est tout aussi bon que ces gars, un tel talent, il peut jouer immédiatement la gagne, même s'il n'a pas l'expérience des épreuves flamandes". Lampaert a vu ses compagnons d'entraînement Stijn Steels et Bert Van Lerberghe signer un contrat avec Deceuninck-Quick Step. "C'est une bonne chose, bien sûr", reconnaît-il. "Il y a toujours beaucoup d'ambiance avant, pendant et après l'entraînement. C'est un peu un rêve devenu réalité, pour nous tous, de courir pour la meilleure équipe du monde." (Belga)

Yves Lampaert a 28 ans et a remporté l'an dernier le contre-la-montre du Tour de Suisse et une étape du Tour de Slovaquie. Il a aussi sprinté pour la médaille d'argent de l'Euro derrière son coéquipier de l'époque l'Italien Elia Viviani et a terminé troisième de Paris-Roubaix remporté par Philippe Gilbert, lui aussi parti ailleurs cette saison. "Cette grosse perf ne s'est pas produite au printemps", "bien que je sois troisième à Roubaix et pour le reste, je suis certainement satisfait de ma saison. Nous avons beaucoup gagné avec l'équipe et c'était le plus important. Je me fiche de savoir qui gagne. J'ai souvent eu un rôle dans ces victoires. Parfois, j'étais tenu par la tactique de l'équipe, mais heureusement, nous avons remporté la victoire. Dans une équipe comme Deceuninck-Quick Step vous devez vous sacrifier pour l'équipe de temps en temps. Ce ne sera pas différent en 2020 et je suis quelqu'un qui n'a pas de problème avec cela et qui en tire satisfaction. Je ressens beaucoup d'appréciation de la part des coéquipiers pour mon attitude et mon travail. Tout le monde sait que je suis un vrai coureur d'équipe. Bien sûr, en tant que coureur, vous aimez aussi gagner vous-même, mais je sais que ces occasions viendront". "J'espère que cette année les pièces du puzzle se mettront en place pour une victoire et si ce n'est pas le cas, alors j'espère une victoire pour l'équipe." Bob Jungels, Kasper Asgreen, Florian Sénechal, Zdenek Stybar et maintenant Julian Alaphilippe seront impliqués dans les Flandriennes. "Nous avons de nouveau une équipe très forte. Il sera important de se remettre ensemble et de courir pour cette victoire. Alaphilippe ? Oui, Alaphilippe jouera un rôle dans la victoire dans le Tour des Flandres. Il a tellement de classe, il gagne d'emblée les Strade Bianche. Van der Poel et Valverde sont aussi immédiatement devant dans de telles courses, Julian est tout aussi bon que ces gars, un tel talent, il peut jouer immédiatement la gagne, même s'il n'a pas l'expérience des épreuves flamandes". Lampaert a vu ses compagnons d'entraînement Stijn Steels et Bert Van Lerberghe signer un contrat avec Deceuninck-Quick Step. "C'est une bonne chose, bien sûr", reconnaît-il. "Il y a toujours beaucoup d'ambiance avant, pendant et après l'entraînement. C'est un peu un rêve devenu réalité, pour nous tous, de courir pour la meilleure équipe du monde." (Belga)