En 2017, Lampaert avait déjà vécu une saison enthousiasmante avec un succès à A Travers la Flandre, une étape de la Vuelta et le titre de champion de Belgique contre-la-montre. Mais 2018 s'est révélé plus riche en satisfactions avec un nouveau succès à A Travers la Flandre, un titre de champion de Belgique en ligne et le titre mondial dans le contre-la-montre par équipes à Innsbrück. En dehors de ces victoires, il a également pu faire ses débuts au Tour de France en atteignant l'arrivée sur les Champs-Élysées. Les ambitions du champion de Belgique sont donc grandes en 2019, d'autant plus qu'il devrait faire un pas en avant dans la hiérarchie de l'équipe dans les courses flandriennes après le départ de Niki Terpstra. "Je suis bien conscient qu'on va me contrôler beaucoup plus et rester plus souvent dans ma roue", a expliqué Lampaert durant la présentation de l'équipe mardi à Calpe, où la formation est en stage. "Je porte ce maillot de Belgique et on va plus me tenir à l'oeil. Ce sera à moi de m'en sortir dans ces conditions. Il y aura certainement plus de pression sur mes épaules. C'est inévitable et je devrai m'y faire." C'est ce que souhaite aussi le manager de l'équipe Patrick Lefevere qui n'a pas hésité à responsabiliser Lampaert. "J'espère qu'il pourra encore progresser cette saison", a-t-il déclaré au sujet de son coureur. (Belga)

En 2017, Lampaert avait déjà vécu une saison enthousiasmante avec un succès à A Travers la Flandre, une étape de la Vuelta et le titre de champion de Belgique contre-la-montre. Mais 2018 s'est révélé plus riche en satisfactions avec un nouveau succès à A Travers la Flandre, un titre de champion de Belgique en ligne et le titre mondial dans le contre-la-montre par équipes à Innsbrück. En dehors de ces victoires, il a également pu faire ses débuts au Tour de France en atteignant l'arrivée sur les Champs-Élysées. Les ambitions du champion de Belgique sont donc grandes en 2019, d'autant plus qu'il devrait faire un pas en avant dans la hiérarchie de l'équipe dans les courses flandriennes après le départ de Niki Terpstra. "Je suis bien conscient qu'on va me contrôler beaucoup plus et rester plus souvent dans ma roue", a expliqué Lampaert durant la présentation de l'équipe mardi à Calpe, où la formation est en stage. "Je porte ce maillot de Belgique et on va plus me tenir à l'oeil. Ce sera à moi de m'en sortir dans ces conditions. Il y aura certainement plus de pression sur mes épaules. C'est inévitable et je devrai m'y faire." C'est ce que souhaite aussi le manager de l'équipe Patrick Lefevere qui n'a pas hésité à responsabiliser Lampaert. "J'espère qu'il pourra encore progresser cette saison", a-t-il déclaré au sujet de son coureur. (Belga)