Battue au dernier tour de ces qualifications, Ysaline Bonaventure avait été repêchée comme 'lucky loser' et devait affronter Elise Mertens au premier tour. Elle avait finalement renoncé. Une échographie "a mis à jour une petite déchirure et non une élongation comme on le pensait", écrit l'AFT. "Rien de très grave en soi, mais nécessitant une absence d'un mois en compétition, autrement dit saison terminée, comme pour Arthur De Greef ou Alison Van Uytvanck", ainsi que Greet Minnen. Ysaline Bonaventure, 113e au classement WTA, espérait se rapprocher du top-100 mondial, en disputant encore trois tournois au Canada et aux Etats-Unis. Ce ne sera pas le cas et elle devra passer par les qualifications à l'Open d'Australie en janvier, première levée du Grand Chelem de l'année, après avoir joué à Auckland en Nouvelle-Zélande. "C'est dommage, en même temps, je ne suis pas souvent blessée non plus", a expliqué Ysaline Bonaventure sur le site de l'AFT. "On va s'atteler plus vite à la préparation, je prendrai aussi quelques petites vacances parce que j'ai beaucoup joué, et j'irai en stage à Abou Dhabi en décembre comme l'an dernier. J'aspirais depuis le début de l'année à disposer d'un coach tennis, à un suivi qui me soulage et à un programme d'entraînement stable, même si je remercie Steve (Darcis) et Yannis (Demeroutis) son entraîneur de m'avoir parfois dépannée cette année, ils ont été très chouettes. Avec l'arrivée de Germain Gigounon, et toujours Patrick Meur côté physique, je crois profiter d'un beau binôme, où tout le monde se trouve sur la même longueur d'onde." Germain Gigounon avait déjà ?uvré comme coach quelques mois pour Yanina Wickmayer. (Belga)