"J'ai effectué une bonne préparation. Physiquement, je me sens plus fort. Chaque année, j'essaie de faire mieux", a expliqué Carrasco au terme de l'entraînement des Diables Rouges jeudi à Tubize.

"En terme de statistiques, c'est vrai que je fais un bon début de saison, mais je veux encore mieux faire. En Ligue des Champions, je n'étais pas suffisamment bon. Je pense que je peux me montrer encore plus décisif. Avec l'équipe nationale, j'évolue dans un autre rôle et on attend autre chose de moi. Je travaille en fonction des attentes de l'équipe avec laquelle je joue. Avec les Diables, je me dois de jouer collectivement. Je joue un cran plus bas, ce qui me permet de débouler de plus loin. Grâce à Diego Simeone, j'ai appris à défendre. Mais il ne faut pas oublier que je ne suis pas un vrai latéral gauche. Je possède le physique suffisant pour pour arpenter tout le flanc gauche", a ajouté Carrasco, qui a poussé Nacer Chadli sur le banc dernièrement. "Nacer peut jouer à ma place ou à celle de Thomas Meunier à droite. Je ne suis jamais sûr de ma place et j'essaie donc de montrer ce que je vaux au sélectionneur lors de chaque entraînement", a conclu l'ailier de 24 ans.

"J'ai effectué une bonne préparation. Physiquement, je me sens plus fort. Chaque année, j'essaie de faire mieux", a expliqué Carrasco au terme de l'entraînement des Diables Rouges jeudi à Tubize. "En terme de statistiques, c'est vrai que je fais un bon début de saison, mais je veux encore mieux faire. En Ligue des Champions, je n'étais pas suffisamment bon. Je pense que je peux me montrer encore plus décisif. Avec l'équipe nationale, j'évolue dans un autre rôle et on attend autre chose de moi. Je travaille en fonction des attentes de l'équipe avec laquelle je joue. Avec les Diables, je me dois de jouer collectivement. Je joue un cran plus bas, ce qui me permet de débouler de plus loin. Grâce à Diego Simeone, j'ai appris à défendre. Mais il ne faut pas oublier que je ne suis pas un vrai latéral gauche. Je possède le physique suffisant pour pour arpenter tout le flanc gauche", a ajouté Carrasco, qui a poussé Nacer Chadli sur le banc dernièrement. "Nacer peut jouer à ma place ou à celle de Thomas Meunier à droite. Je ne suis jamais sûr de ma place et j'essaie donc de montrer ce que je vaux au sélectionneur lors de chaque entraînement", a conclu l'ailier de 24 ans.