Il s'agira du troisième duel entre les deux joueuses qui ont effectué le lointain déplacement en vue de préparer l'Open d'Australie. La Belge était ainsi venue à bout de la scandinave à Tokyo (7-5, 6-3) en 2015, et cette année à Monterrey (6-4, 4-6, 6-1), au Mexique. Elle a de surcroît souvent bien débuté la saison chez les Kiwis. Finaliste en 2011 (3-6, 3-6 contre la Hongroise Greta Arn) et 2013 (4-6, 4-6 contre la Polonaise Agnieszka Radwanska), elle a même gagné le tournoi (6-3, 6-2 contre l'Italienne Flavia Pennetta) en 2010, mais avait fait l'impasse en 2016. En cas de victoire Wickmayer pourrait retrouver... Kirsten Flipkens (WTA 65), 30 ans, si cette dernière parvient à écarter de sa route la Croate Ana Konjuh (WTA 47), tête de série n°8, qu'elle n'a jusqu'à présent jamais croisée sur le circuit WTA. Flipkens avait atteint les 1/4 de finale lors de la dernière édition du tournoi. Elle s'était alors inclinée en trois sets, 4-6, 7-6 (7-3) et 3-6 face à l'Autrichienne Tamira Paszek. (Belga)

Il s'agira du troisième duel entre les deux joueuses qui ont effectué le lointain déplacement en vue de préparer l'Open d'Australie. La Belge était ainsi venue à bout de la scandinave à Tokyo (7-5, 6-3) en 2015, et cette année à Monterrey (6-4, 4-6, 6-1), au Mexique. Elle a de surcroît souvent bien débuté la saison chez les Kiwis. Finaliste en 2011 (3-6, 3-6 contre la Hongroise Greta Arn) et 2013 (4-6, 4-6 contre la Polonaise Agnieszka Radwanska), elle a même gagné le tournoi (6-3, 6-2 contre l'Italienne Flavia Pennetta) en 2010, mais avait fait l'impasse en 2016. En cas de victoire Wickmayer pourrait retrouver... Kirsten Flipkens (WTA 65), 30 ans, si cette dernière parvient à écarter de sa route la Croate Ana Konjuh (WTA 47), tête de série n°8, qu'elle n'a jusqu'à présent jamais croisée sur le circuit WTA. Flipkens avait atteint les 1/4 de finale lors de la dernière édition du tournoi. Elle s'était alors inclinée en trois sets, 4-6, 7-6 (7-3) et 3-6 face à l'Autrichienne Tamira Paszek. (Belga)