"Je suis si heureuse d'avoir gagné", a-t-elle confié à Belga. "Ce titre représente beaucoup pour moi. Cela n'a pas été une saison facile, mais je me suis toujours accrochée pour renverser le cours des choses et je suis super contente d'être récompensée d'un deuxième trophée. En outre, cela devrait m'assurer de terminer l'année dans le Top-50 à la WTA (elle sera 44e lundi, un gain de 17 places, ndlr), ce qui était mon objectif. Cela me donne énormément de confiance pour la suite." Alison Van Uytvanck, c'est aussi du 100% en finale d'un tournoi WTA. La Brabançonne disputait ainsi sa quatrième finale à ce niveau en Ouzbékistan, après celle remportées à Québec en 2017 et à Budapest en 2018 et en février dernier. Et elle n'a pas dérogé à ses bonnes habitudes... "Ce n'est pas une vilaine moyenne...", a-t-elle souri. "C'est même incroyable! Je n'ai pas d'explication, si ce n'est que j'essaie toujours de donner le maximum. Je n'avais jamais battu Cirstea, et quand elle s'est mise à frapper de plus en plus fort dans le deuxième set, c'était vraiment dur. Mais je n'ai pas lâché (elle a écarté 6 balles de break à 1-0 pour la Roumaine au troisième set, ndlr), j'ai gardé une attitude positive et cela a été la clé du succès. Preuve qu'une bonne mentalité paie. C'était une grande finale!" (Belga)