Kuznetsova, 30 ans, n'a en effet laissé que deux jeu à son adversaire, écrasée 6-2, 6-0 à l'issue d'une partie dont la durée n'a pas dépassé une heure (54 minutes). C'est le 16e titre, le premier depuis celui empoché à Moscou en octobre 2015, remporté par la Russe, lauréate de deux Grand Chelems (US Open 2004 et Roland-Garros 2009). Puig, victorieuse à Strasbourg en 2014, attend toujours un deuxième succès sur le circuit où elle n'avait précédemment jamais rencontré Kuznetsova. Les conditions atmosphériques ont obligé les organisateurs à faire jouer deux fois les joueuses vendredi. Kuznetsova avait ainsi surpris la Roumaine Simona Halep, n°2 mondiale et tête de série n°1, battue 7-6 (7/5), 4-6, 6-3, en 2h44. Monica Puig, 22 ans, avait pour sa part profité de l'abandon de Belinda Bencic (WTA 14/N.8) après le premier set (6-0 en 20 minutes). La Suissesse n'a disputé que sept points, après l'interruption la veille à 4-0, 15-0, expliquant s'être sentie mal dès le réveil. (Belga)

Kuznetsova, 30 ans, n'a en effet laissé que deux jeu à son adversaire, écrasée 6-2, 6-0 à l'issue d'une partie dont la durée n'a pas dépassé une heure (54 minutes). C'est le 16e titre, le premier depuis celui empoché à Moscou en octobre 2015, remporté par la Russe, lauréate de deux Grand Chelems (US Open 2004 et Roland-Garros 2009). Puig, victorieuse à Strasbourg en 2014, attend toujours un deuxième succès sur le circuit où elle n'avait précédemment jamais rencontré Kuznetsova. Les conditions atmosphériques ont obligé les organisateurs à faire jouer deux fois les joueuses vendredi. Kuznetsova avait ainsi surpris la Roumaine Simona Halep, n°2 mondiale et tête de série n°1, battue 7-6 (7/5), 4-6, 6-3, en 2h44. Monica Puig, 22 ans, avait pour sa part profité de l'abandon de Belinda Bencic (WTA 14/N.8) après le premier set (6-0 en 20 minutes). La Suissesse n'a disputé que sept points, après l'interruption la veille à 4-0, 15-0, expliquant s'être sentie mal dès le réveil. (Belga)